Un crackissime nommé Sam

Le 31 juillet 2012, La Biosthetique Sam FBW a permis à Michael Jung d’entrer dans la légende du concours complet en devenant champion olympique après avoir successivement glané les titres de champion du monde et d’Europe. De son pré natal d’Aidlingen à ses succès sous les feux des rampe, en passant par quelques changements de main quelque peu rocambolesques, itinéraire d’un génie allemand.



En 2012 à Londres, les Jeux olympiques de Michael Jung et La Biosthetique Sam FBW, grandissimes favoris à la médaille d’or, débutent par une déception sur le rectangle de dressage. Après deux foulées de trot allongé, Sam commence à trottiner au pas… Résultat: 40,6 points et une onzième place provisoire. Pour autant, "rien n’est perdu", souffle Joachim Jung à l’oreille de son fils…Le lendemain, le soleil se lève sur le parcours du cross tracé dans le sublime Greenwich Park. "Je l’ai reconnu cinq fois: seul, puis avec mon père, avec mon élève Kenki Sato, avec notre entraîneur national Chris Bartle, et enfin avec mes ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe