Kevin Jochems triomphe pour la première fois en Coupe du monde à Oslo

Kevin Jochems s’est offert l’étape inaugurale de la Ligue d’Europe de l’Ouest de la Coupe du monde Longines, cet après-midi à Oslo, en Norvège. Au terme d’un barrage à sept, le jeune Néerlandais s’est imposé en selle sur le bien nommé Turbo, devançant le Belge Pieter Clemens et le Suédois Jens Fredricson, associés à Hulde G et Markan Cosmopolit. Julien Anquetin, le meilleur de quatre Français en lice, s’est classé huitième.



Trente-cinq couples ont pris part à la première étape de la Ligue d’Europe de l’Ouest de la Coupe du monde Longines de saut d’obstacles, cet après-midi à Oslo, en Norvège. Devant des tribunes relativement clairsemées, ils ont affronté un parcours exigeant conçu par l’Italien Elio Travagliati. Un parcours dont les Français n’ont pas su déjouer les difficultés. Le meilleur d’entre eux, Julien Anquetin, vainqueur vendredi de la première épreuve majeure de ce concours norvégien, a tout de même signé le plus rapide des douze tours à quatre points, se classant huitième de ce Grand Prix CSI 5*-W, et marquant de précieux premiers points en vue de la qualification pour la finale de la Coupe du monde, qui se tiendra en avril prochain à Leipzig, en Allemagne. Kevin Staut et Edward Levy ont concédé deux fautes sur Visconti du Telman et Rebeca LS. Quant à Olivier Perreau, il a abandonné avec GL events Venizia d’Aiguilly.



Première à s’élancer au barrage, sur un parcours relativement long, l’Autrichienne Alessandra Reich a signé le premier double sans-faute avec Loyd, dans un chronomètre légèrement supérieur à cinquante secondes (50’’20), qui lui a offert la quatrième place finale. Plus rapide, le Britannique Harry Charles a renversé l’avant-dernier obstacle du parcours sur Romeo, finissant sixième, juste devant Olivier Philippaerts, également pénalisé de quatre points sur Le Blue Diamond van’t Ruytershof. Crédité d’un sérieux double sans-faute, Jens Fredricson, que l’on a plaisir à retrouver au plus haut niveau, actuellement dominé par son frère Peder, s’est classé troisième sur Markan Cosmopolit.



Au mérite d’un sans-faute arraché de haute lutte, après une sérieuse reprise de Hulde G, qui s’en est même cabré, dans le virage en épingle précédant l’avant-dernière ligne, le Belge Pieter Clemens s’est hissé à la deuxième place. Christian Kukuk la lui aurait chipée si seulement, au terme d’un barrage mené tambour battant, il n’avait pas renversé le dernier obstacle, en selle sur Checker, finalement cinquième. Ne restait plus que Kevin Jochems et Turbo, son étalon Z de douze ans par Thunder van de Zuuthoeve et une mère par Renville. Le jeune Néerlandais a trouvé l’équilibre parfait entre prise de risque et volonté de fluidité, ce qui lui a permis de couper la ligne d’arrivée en 44’’77, et de remporter son premier Grand Prix Coupe du monde. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas bien, ce longiligne cavalier de vingt-six ans avait déjà signé l’exploit assez dingue de remporter coup sur coup les Grands Prix des CSIO 5* historiques de Hickstead et Dublin en 2018. Ce soir, il est le nouveau et premier Leader d’une Ligue d’Europe de l’Ouest que l’on se languissait tant de retrouver après une saison indoor 2020-21 quasiment blanche.

L’étape de Helsinki ayant été annulée pour la deuxième année consécutive, la prochaine levée de la Ligue d’Europe de l’Ouest aura lieu dans deux semaines à Lyon.

Les résultats