Le Brazyl élève le drapeau tricolore à Valence

Deuxième semaine de compétition à Ratières et toujours autant de succès pour le clan tricolore. À l’issue d’un barrage à vive allure, François Xavier Boudant et Brazyl du Mezel se sont imposés dans l’épreuve majeure du jour du CSI 4* de Valence. Déjà victorieux sur la piste extérieure de ce même haras des Grillons en août, le couple semble décidemment se plaire dans la Drôme. Malgré un second tour rapide dans le manège des écuries de son frère, René Lopez a dû se contenter d’une deuxième place avec son Cheyenne de La Violle. Simon Delestre et le bouillonnant Cayman Jolly Jumper ont clôturé le podium.



Que ce barrage fut relevé. Dans l’épreuve majeure du jour à 1,50m du CSI 4* de Valence, le moins que l’on puisse dire est que les couples se sont adonnés à une belle bataille pour la victoire. 

À l’issue d’un barrage à neuf, lors duquel (presque) tous les participants ont abaissé tour à tour le chronomètre de référence, la victoire est finalement revenue à François-Xavier Boudant et Brazyl du Mezel, décidemment dans leur jardin à Valence. Dans le superbe manège du haras des Grillons, le couple est sorti de piste avec l’excellent chronomètre de 33’’53. Serrant les virages et usant de l’action de son compagnon, le Normand a accroché une nouvelle performance au palmarès de son hongre, propulsé sur le devant de la scène par la vente de son voisin d’écurie Cicave du Talus. Troisièmes du Grand Prix CSI 3* sur ce même lieu la semaine dernière et vainqueur en août du Grand Prix du CSI 4*, ces deux-là semblent décidemment dans une forme olympique dès lors qu’ils foulent les pistes drômoises.

Abaissant le chronomètre de référence de plus d’une seconde lors de son passage, René Lopez a certainement pensé que la victoire lui était due lors de cette épreuve… et le public aussi! Élançant son étalon Cheyenne de la Violle à vive allure, serrant ses virages, particulièrement celui précédant l’antépénultième obstacle, le Colombien a coupé la ligne d’arrivée en 33’’66. Pourtant, ses espoirs de victoire sont tombés à l’eau à peine trois minutes plus tard, lorsque le lauréat a passé les cellules d’arrivée plus rapidement. Pas de regret pour autant et une belle deuxième place pour le couple, encourageante après leur élimination de la semaine passée dans le Grand Prix CSI 3*. Il faut croire que, cette fois, le haras des Grillons, où est basé son frère Carlos, a porté chance au sympathique cavalier. 

Alors qu’ils ne sont associés que depuis quelques semaines seulement, le couple formé par Simon Delestre et Cayman Jolly Jumper risque de créer des étincelles. Composant avec l’énergie débordante et bondissante du digne fils d’Hickstead, le Lorrain n’a eu qu’à légèrement serrer ses virages pour accrocher une troisième place. Retenant même le bai brun, à qui il n’a laissé du leste que lors de la dernière grande galopade, Simon Delestre n’a pas abaissé le chronomètre de François-Xavier Boudant mais tout de même obtenu celui de 34’’85. Honorable résultat donc pour ce couple qui était déjà sans pénalité hier à l’occasion de leur tout premier parcours!



Un barrage de haut niveau!

article-block3

Simon Delestre s'illustre déjà avec le prometteur Cayman Jolly Jumper.

© Sportfot

Pour la deuxième semaine consécutive, le site du haras des Grillons, en réalité situé à Ratières et non à Valence, accueille les cavaliers pour un second week-end de compétition indoor, dans le cadre de l’Hubside Jumping Winter Tour. Dans cette épreuve à 1,50m, dix des trente cavaliers engagés sont sortis sans pénalité du tour initial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public a eu du spectacle avant même le début du barrage! Partie en fin d’épreuve, l’Italienne Giulia Martinengo Marquet a connu une malheureuse chute, heureusement sans gravité, offrant à sa Quick and Easy 3 un petit moment de gloire! Lancée à vive allure pendant plusieurs minutes, la jument baie a enchaîné les tours de manège, s’offrant même le luxe de passer un obstacle à 1,50m plusieurs fois d’affilé, et avec la manière. Fort heureusement, elle a finalement été rattrapée, mettant fin à sa prestation.

Qualifié pour la seconde manche, Roger-Yves Bost a préféré préserver son impressionnant Cassius Clay VDV, se classant donc dixième. Des numéros un à sept, tous les cavaliers qui se sont succédé sont parvenu à abaisser le chronomètre réalisé par le précédent, et cela avec un parcours sans pénalité. Seule Pénélope Leprevost, dernière à passer, a écopé de quatre points avec le régulier Texas. Ainsi, le vainqueur du Grand Prix du CSI 3* de la semaine dernière, Jean-Luc Mourier, a pris la quatrième place de cette épreuve avec son tout bon Kielekoo Van T&L (35’’20). Il a été suivi par le Belge Wilm Vermeir, cinquième avec son régulier Joyride S (35’’32) puis par l’Italien Piergiorgio Bucci, sixième en selle sur Garezzo (36’’79).
Le tricolore Julien Anquetin a accroché une belle septième place aux rênes de Gravity of Greenhill, désormais bien de retour à son meilleur niveau après quelques mois d’arrêt (37’’00). Enfin, le ténor Michel Robert s’est classé huitième en compagnie de son petit gris Bingo del Tondou (38’’18), lui aussi toujours très régulier. 

Les résultats ici. 
Le live disponible sur GRANDPRIX.tv