Philipp Weishaupt défie le numéro un mondial dans le Coupe du monde de Riyad

Quelques cadors du saut d’obstacles ont pris leurs quartiers à Riyad ce week-end. Dans l’étape Coupe du monde, l’Allemand Philipp Weishaupt, sacré champion d’Allemagne l’an dernier, et associée à sa Coby 8 se sont adjugé l’épreuve. Ils ont devancé assez nettement le numéro un mondial, Peder Fredricson, qui avait sellé le charmant Hansson WL, ainsi que l’Australienne Edwina Tops-Alexander sur Fellow Castlefield.



Peder Fredricson et Hansson WL ont terminé deuxièmes.

Peder Fredricson et Hansson WL ont terminé deuxièmes.

© SAE Federation

Les installations de Riyad, capitale d'Arabie-Saoudite, accueillent ce week-end un CSI 5*-W, support d'une étape Coupe du monde. Quelques-uns des meilleurs cavaliers du classement mondial Longines, dont les numéros un et deux, ont fait le déplacement. En toute logique, les têtes d’affiches ont fait le show dans le temps fort du week-end, vendredi 17 décembre en soirée.

Sur des barres à 1,55m, disposées sur la piste extérieure de Riyad par le reconnu Uliano Vezzani, vingt-deux couples ont tenté de se qualifier pour le barrage. Sans véritable surprise, les Allemands Daniel Deusser, numéro deux mondial, et Philipp Weishaupt, le Suédois Peder Fredricson, meilleur cavalier du monde, ainsi que l’expérimentée australienne Edwina Tops-Alexander ont décroché leur ticket pour la finale au chronomètre. Moins connus en Europe, le local Dalma Malhas, la Néerlandaise Manon Hees, le Russe Egor Shchibrik, tout comme le très en forme jordanien Ibrahim Hani Bisharat, les ont rejoints.

Premier à revenir en piste puisque premier à avoir résolu l’équation posée par le chef de piste dans l’acte initial, Ibrahim Hani Bisharat a préféré jeter l’éponge avec sa toute bonne Astuce du Cellier la, une Selle Français née en Loire-Atlantique et déjà classée par deux fois sur cette même piste au cours des dernières semaines. Cette fois, la protégée de l’élevage du Cellier a occupé le huitième rang. 

À sa suite, la généreuse Coby 8 est entrée en jeu. Sacré champion d’Allemagne il y a un peu plus d’un an, son cavalier, Philipp Weishaupt, l’a menée dans un train soutenu, sans commettre la moindre erreur. En coupant la ligne d’arrivée en 39”91, la paire a mis la pression sur ses poursuivants. Aucun n’a finalement rattrapé le couple, déjà vainqueur du Grand Prix de Riyad l’an dernier. Si Dalma Malhas et Impero Delle Schiave ont terminé septième avec neuf points, juste derrière Manon Hees sur Echo vh Gerendal Z et Egor Shchibrik sur Cornet’s Spirit, tous deux sanctionnés de quatre points et de chronomètres peu rapides, les favoris ont tenté leur chance. Sans prendre de risques inconsidérés, Edwina Tops-Alexander a conduit Fellow Castlefield au troisième rang grâce à un parcours parfait achevé en 42”18. Fort de son rang de numéro un mondial, Peder Fredricson était attendu au tournant. Sur le sublime et si efficace Hansson WL, le Suédois a bien rendu une copie parfaite, mais en accusant un peu plus d’une seconde de débours sur le temps de référence. Résultat : deuxième place, en 41”03. Toutefois, le pilote doit être satisfait du retour au sommet de son bai, qui n’a plus effectué une saison de concours complète au plus haut niveau depuis 2018. Dernière star au départ, Daniel Deusser était juché sur Bingo Ste Hermelle, déjà vainqueur à ce niveau à Valkenswaard cet été. Bien qu’à peine moins rapide que son coéquipier et heureux vainqueur Philipp Weishaupt, l’Allemand et ex-numéro un mondial a été relégué au quatrième rang en raison d’une faute. 

Dernier rendez-vous du week-end à Riyad, le Grand Prix débutera à 18h30, heure locale (soit 16h30 en France), samedi 18 décembre. 

Les résultats complets ici.