Lorenzo de Luca file vers la victoire à Wellington

Avant le Grand Prix qui se jouera dans la soirée de samedi, Lorenzo de Luca a profité d’une épreuve à 1,45m pour s’offrir les honneurs au CSI 5* de Wellington. L’Italien, désormais entraîneur de la jeune Emily Moffitt pour les écuries Poden Farms, semble se plaire outre-Atlantique ! Accompagné de la Selle Français Dirka de Blondel, née chez le regretté Michel Ruel, dans la Manche, l’ancien cavalier des écuries Stephex a devancé l’Israélienne Ashlee Bond, en selle sur Contefina et le Mexicain Carlos Hank Gerreiro, qui pilotait H5 Chacco-San.



Anthony d’Ambrosio, le chef de piste américain qui officie au Winter Equestrian Festival (WEF) de Wellington pour cette semaine 5*, a mis au défi les soixante et un couples à s’être alignés au départ de l’épreuve de vitesse à 1,45m du vendredi 25 février. La tête du classement provisoire a changé plusieurs fois de mains. L'Israélienne Ashlee Bond a réalisé le meilleur temps de la première partie d’épreuve avec Contefina LVF (AHHA, Contefino 2 x South Pacific), mais les 64”26 du couple n’ont pas résisté face à Lorenzo de Luca. Juché sur Dirka de Blondel (SF, Very Berlin de Castel x Lauterbach), née dans la Manche, chez le regretté Michel Ruel. Formée par Jérémie Rolland puis Faustine Lafferie sur le sol français, la baie a ensuite rejoint l’Américaine Harley Barnill puis la Tricolore Violette Bertrand. Fin novembre, Dirka a effectué sa première apparition avec Lorenzo de Luca. Ensemble, le couple a remporté sa deuxième victoire internationale et la première sur ces hauteurs. “J'avais prévu de faire une foulée de moins à la fin, mais je ne l'ai pas vue”, a expliqué l’heureux lauréat. “Malgré cela, Dirka est très rapide, et elle a gagné beaucoup d’épreuves depuis que nous avons commencé cet hiver. Je viens de commencer à la faire sortir pour des épreuves internationales, et cela s'est bien passé, donc je suis content de pouvoir compter sur elle.”

Dirka, comme de nombreuses autres montures de l’Italien, appartient à Poden Farms. “C'est ma meilleure année ici jusqu'à présent, sans aucun doute”, assure le Transalpin. “J'ai un très bon groupe de chevaux, et c'est motivant d'avoir une cavalière comme Emily Moffitt qui veut monter en grade et qui a aussi de bons chevaux. Je suis occupé toute la journée, mais j'aime ce que je fais, et je ne pourrais pas demander un meilleur piquet de chevaux.”

Finalement, le temps de 63”86 imposé par Lorenzo de Luca est resté invaincu. Ashlee Bond a donc conservé le deuxième rang de l’épreuve, juste devant le Mexicain Carlos Hank Guerreiro, qui doit aspirer à de belles performances avec ses deux nouvelles montures 5*, Turbo Z et Kastelle Memo. Cette fois, le pilote misait sur H5 Chacco-San (Hann, Chacco-Blue x Sandro Boy). Le couple a coupé la ligne d’arrivée en 65”73.

Seule Française au départ, Nina Mallevaey, désormais cavalière pour les écuries Torrey Pines du Canadien Eric Lamaze, a concédé une faute avec Cadeau JH (Westph, Comme Il Faut 5 x Arpeggio), un hongre de neuf encore relativement peu expérimenté.

Les résultats complets ici.