“Les dresseurs Français doivent montrer qu’ils sont présents au niveau international”, Jean Morel

En février, Jean Morel a été l’un des nouveaux visages du projet sportif de la Fédération française d’équitation (FFE) en vue des Jeux olympiques de Paris 2024. Bien connu au sein de l’univers équestre, dans lequel il évolue depuis quatre décennies, ce dernier a été nommé sélectionneur national et chef de l’équipe Seniors du dressage tricolore. Un énième challenge pour ce mordu de sports équestres, qui espère notamment faire avancer la discipline vers une sixième place collective dans le parc du château de Versailles. Entretien avec le nouveau chef des Bleus. 



Pourquoi avez-vous accepté le rôle de sélectionneur et chef de l’équipe de France de dressage, que vous occupez depuis un mois environ?J’aime les challenges et j’en avais marre d’entendre que le dressage tricolore ne réussissait pas. J’ai accepté après discussion avec le président de la Fédération française d’équitation (Serge Lecomte, ndlr) et l’établissement d’une règle de sélection claire pour tous. Je crois que cela est important pour les cavaliers et leurs propriétaires. Ils savent désormais qu’en fonction de leurs performances, ils peuvent progressivement intégrer l’équipe de France. Bien s...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe