Cheppetta, un cœur vaillant qui a défié l’impossible

Le 20 mars, Cheppetta a permis à Kevin Staut de renouer avec la victoire en Grand Prix CSI 5* six ans après son dernier sacre à ce niveau. Le couple s’est imposé dans l’épreuve reine du Saut Hermès, au Grand Palais éphémère, signant le plus rapide des quatre doubles sans-faute, devant les Suédois Henrik von Eckermann et Peder Fredricson. Un retour en puissance de la jument après une longue convalescence en raison de problèmes oculaires. L’année 2022 commence sur les chapeaux de roues pour le duo, qui s’était déjà offert un Grand Prix CSI 3* le 13 février à Vilamoura, moins de dix parcours après leurs débuts ensemble. Portrait d’une guerrière au grand cœur, dont les tribulations n’ont en rien entaché l’indéfectible goût du sport.



Cheppetta (Holst, Chepetto x Cash), née Arnica I, voit le jour le 15 avril 2008 chez Silke Zuba, dans la région du Schleswig-Holstein, au nord de l’Allemagne. En Allemagne, le nom des mâles doit débuter par la même lettre que celui de leur père tandis que ceux des juments dépendent d’une première lettre imposée pour l’année, comme en France. Ainsi, Arnica n’a donc reçu le nom de Cheppetta qu’après avoir été enregistrée par Günther Karl comme cheval de sport, en référence à son père Chepetto (Holst, Cento x Capitol I).Du point de vue des origines, Cheppetta peut être qualifiée de jument bien née. “Elle...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe