Jessica von Bredow-Werndl suspend le temps à Leipzig

Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB sont arrivées à Leipzig en tant que favorites pour soulever la Coupe du monde et ont prouvé aujourd’hui qu’elles étaient en passe d’entrer un peu plus dans l’histoire. Lauréates du Grand Prix, dont le résultat n’a d’autre incidence que de déterminer l’ordre de la Libre, elles devront toutefois affronter Cathrine Dufour et son prodigieux Vamos Amigos ainsi que les triple tenantes du titre Isabell Werth et Weihegold samedi.



Il y a les grands moments de sport, puis il y a les instants de grâce. Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB ont surclassé la concurrence ce soir dans le Grand Prix de la finale de la Coupe du monde. Si la musique n’est pas prise en compte dans la notation de cette épreuve – à l’inverse de la Reprise Libre en Musique qui se tiendra samedi – celle jouée pour la performance des triple championnes olympiques ce soir à Leipzig a fait ressortir tout le talent d’un couple déjà entré dans l’histoire. Pourtant, le choix de la musique ne leur est même pas revenu ! 

Face à des tribunes assez fournies pour une telle épreuve un jeudi soir, le silence a envahi le hall lors de la reprise de celle qui va donner naissance à son deuxième enfant cette année et la grande jument de quinze ans par Easy Game. L’amazone a déclaré en conférence de presse ne plus avoir de mots assez forts pour décrire sa formidable complice et cela n’a surpris personne. Après cette parenthèse enchantée, toutes deux ont quitté le rectangle avec des applaudissements très fournis de tribunes dans lesquelles les frissons ont dû être légion. Avec 84,793%, Jessica von Bredow-Werndl et sa belle brune ont largement tenu leur rang et semblent intouchables en vue de la Libre de samedi, qui pourrait permettre à l’Allemande de soulever pour la première fois la Coupe du monde, quelques mois après avoir ravi deux médailles d'or olympiques et autant aux Européens. C’est bien simple, le duo a récolté vingt et une fois la note maximale de dix et partira donc en dernière position samedi. 

Très attendue ce soir, Cathrine Dufour a confirmé qu’elle serait bien la plus grande menace pour les championnes olympiques dans deux jours. Son jeune Vamos Amigos a montré des allures relevées renversantes, notamment lors de la ligne finale. Le formidable bai de dix ans a récolté 80,019% pour sa troisième prestation sur le Grand Prix court de la Coupe du monde, sa meilleure performance à ce jour. La jeunesse et l’énergie du fils de Vitalis laissent présager qu’il sera dans une forme optimale pour le point d’orgue du week-end. La Danoise n’a par ailleurs pas oublié la tragique guerre qui se tient à presque mille cinq cent kilomètres de Leipzig en arborant un ruban aux couleurs de l’Ukraine. 

Cathrine Dufour devra se méfier d’Isabell Werth et sa très efficace Weihegold, lauréates de la Coupe du monde en 2017, 2018 et 2018. Pénalisées par le pas rassemblé et les changements de pied aux temps, les locales très soutenues par le public ont quitté le rectangle avec 79,756%. Nul doute que la taulière ne se contentera pas d’une troisième place dans deux jours, pour ce qui sera le point final de la carrière de sa fidèle jument noire de dix-sept ans.

De plus en plus remarquées, les Danoises Nanna Skodborg Merrald et Carina Cassøe Krüth ont proposé des reprises solides, respectivement sur Atterupgaards Orthilia avec 75,752% et Heiline’s Danciera avec 75,094%. Cette dernière jument a montré beaucoup d’aisance dans les airs relevés. 

Seule Française au départ de l’épreuve, Morgan Barbançon Mestre s’est finalement placée dixième avec son fidèle Sir Donnerhall II, récoltant 71,936%. Une prestation dont la cavalière installée en Suisse s'est dite “très contente”, bien qu'un peu déçue par la notation

Les résultats ici  

 

Toutes les épreuves des finales des Coupes du monde Longines de saut d’obstacles et FEI de dressage, attelage et voltige sont retransmises en direct sur ClipMyHorse.tv.