Et si le Danemark décrochait les premières médailles d’or de son histoire aux championnats du monde ?

Mois après mois, concours après concours, la tendance semble se confirmer, suffisamment pour que même les Allemands, pourtant rois de la discipline, l’évoquent désormais sans détour : et si le Danemark décrochait cet été à Herning les premières médailles d’or de son histoire en dressage ? Tant par équipe qu’en individuel, le drapeau rouge à la croix blanche devrait partir archi-favori. Analyse.



Pour la deuxième fois depuis les Jeux équestres mondiaux de 1990 à Stockholm, et la première fois depuis ceux de Lexington, en 2010, la Mannschaft a de sérieuses raisons de douter de sa capacité à glaner l’or cet été. Amputée de Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB (Trak, Easy Game x Handryk), qui prennent quelques mois loin des carrés en raison d’une pause bébé de la trentenaire, le dressage germanique, habituellement grand favori, est en effet dans une phase de reconstruction. Pour cause, le Bundesflagge a récemment connu les départs à la retraite de Bella Rose (Westph, Belissimo M x Cacir AA) et Weihegold (Old, Blue Hors Don Schufro x Sandro Hit), les deux cr...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe