En dépit de la guerre, cinq jeunes réfugiées ukrainiennes préparent leurs premiers Mondiaux en Slovaquie

Il n’est jamais facile de se préparer à une compétition internationale. C’est encore plus vrai quand on représente un pays meurtri par la guerre. Ainsi, cinq jeunes voltigeuses ukrainiennes ont dû puiser dans leurs réserves de courage et de détermination pour s’entraîner en vue de leur toute première compétition internationale, qui s’est tenue du 20 au 22 mai à Kaposvár.



Polina Shovkova, quatorze ans, les sœurs Katya et Jenya Panasenko, quatorze et onze ans, Sonia Shulga, quatorze ans, et Marta Lopaienko, quinze ans, ont formé la première équipe à représenter l’Ukraine en compétition internationale de voltige en participant au CVI 1* Juniors de Kaposvár, du 20 au 22 mai. Les jeunes filles ont vécu cette première quelques mois seulement après avoir fui leur ville natale de Poltava pour échapper à la guerre qui a bouleversé la vie de millions d’Ukrainiens. Désormais, ces jeunes athlètes vivent et s’entraînent à Bernolákovo, non loin de Bratislava, en Slovaquie, où elles ont été accueillies p...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe