Hermès Ryan des Hayettes, un petit prodige qui s’est relevé de tout

Ce mardi, Simon Delestre a annoncé la retraite sportive de son complice de longue date, le petit génie Hermès Ryan des Hayettes. Le petit alezan brûlé quitte la scène sportive de belle manière puisqu’il s’est imposé dans l’épreuve majeure du vendredi à l’occasion du Longines Global Champions Tour de Monaco. Retour sur l’itinéraire tantôt étincelant tantôt plus tumultueux de cet incroyable cheval, chouchou du public français.



Si Yves Lauwers, son naisseur, est belge, Hermès Ryan, alias Ryan des Hayettes, a bien vu le jour en France, plus précisément à Saint-Maclou dans l’Eure, où l’éleveur installé en Wallonie possédait un second haras. Venu au monde le 1er juin 2005, il est issu du croisement entre Hugo Gesmeray, un étalon dont on ne dénombre que neuf produits inscrits en France, et Ryonne des Hayettes Z, une fille de l’Anglo-Arabe Ryon d’Anzex. Le poulain grandit dans un ancien élevage de chevaux de course aménagé au cours des années 1990 dans le domaine du très chic château de Saint-Maclou. Présenté en 2008 à Saint-Lô lors d’une vente Nas...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe