Axelle Lagoubie met (encore) le Feu à Saint-Lô

Déjà vainqueur au printemps à Saint-Lô et à Canteleu, le couple formé par Axelle Lagoubie et Freedom du Feu a complété son palmarès sur la grande piste du Pôle hippique de Saint-Lô malgré une opposition solide et fournie, à l’occasion du Normandie Horse Show. Longtemps leader associé à Fellow de Beaufour, Valentin Besnard s’est finalement contenté de la troisième place, également devancé par Arthur Le Vot et le très attendu Fancy de Kergane.



Le Grand Prix Top 7 a fait recette au Normandie Horse Show, aujourd’hui à Saint-Lô. Véritable vitrine sportive pour les éleveurs comme les cavaliers, ce format permet également d’observer toute une génération à un virage de sa carrière, sur des parcours d’un bon niveau, susceptibles de tester leur capacité à aller plus loin. Bien évidemment, qui dit Normandie, dit génétique normande. À ce jeu, l’ombre du chef de race Diamant de Semilly a plané sur le sable tout au long de l’épreuve puisque neuf de ses produits étaient au départ, et que six se sont qualifiés pour le barrage, dont les excellents Fellow de Beaufour, troisième avec Valentin Besnard, et Friday Treize, la fille de la championne olympique Sydney une Prince (SF, Baloubet du Rouet x Alfa d’Elle), quatrième avec Roger-Yves Bost.



La victoire est toutefois revenue à Freedom du Feu, un cheval au pedigree peu courant. En effet, ce mâle est un fils d’Unesco du Feu, un produit de...Diamant de Semilly – oui, encore lui! – et petit-fils de Kashmir van Schuttershof. Il est issu d’une lignée maternelle de bonne facture où l’on retrouve notamment les bons gagnants Icar d’Auroi (ISO 156, SF, Persan II), Brin d’Honneur (ISO 162, SF, Olifant), Derby de la Vallée (ISO 156, SF, Palestro II) et le plus récent Un Amour la Goula (SF, Lando). Né chez Franck Ancelin, dans le Morbihan, Unesco du Feu avait fini vingt-cinquième du championnat de France des chevaux de quatre ans, puis dix-huitième à cinq ans, le tout sous la selle de son naisseur. Acheté par Axelle Lagoubie et Romain Bourdoncle entre ses deux premières saisons de formation, Freedom a lui aussi débuté avec Franck Ancelin, son naisseur.



“Après sa victoire à Canteleu, nous avions décidé de le mettre au repos”, explique Axelle Lagoubie. “C’est vraiment un super cheval, il n’a aucun défaut”, ajoute-t-elle avec enthousiasme. “Il a beau être immense, il est très facile... Je voudrais bien en monter tous les jours des comme lui!” Amis de la famille Ancelin, Romain et Axelle ont littéralement craqué pour ce grand bai à l’amplitude redoutable. “Je ne pouvais pas tout demander à ma jument Fantasme de la Bride (SF, Canturo x Quidam de Revel, qu’elle a également montée dans ce Grand Prix, ndlr), car elle ne va pas encore assez vite. Avec lui, je savais que je pouvais tenter.” Avec trois victoires au compteur, le duo peut prétendre à une participation au championnat de France début septembre à Fontainebleau... mais rien n’a été décidé pour le moment. “Bien sûr, j’aimerais le garder un peu, mais nous avons déjà plusieurs offres”, avoue la jeune Normande. La liberté de garder ou de vendre, voilà le luxe que peuvent s’offrir les bonnes maisons.

Les résultats

Toutes les épreuves du Normandie Horse Show sont diffusées en live sur GRANDPRIX.tv