Charlotte Fry, le hold-up à l’anglaise

Ils ont déjoué tous les pronostics et volé la vedette à la Danoise Cathrine Dufour et Vamos Amigos, qui jouaient à domicile et semblaient promis à la victoire: la Britannique Charlotte Fry et son étalon Glamourdale sont arrivés aux championnats du monde de Herning en challengers et ont quitté le Danemark en nouvelles superstars de la discipline ! Malgré déjà deux titres de championne du monde à seulement vingt-six ans, la vie n’a pourtant pas toujours été si clémente avec la nouvelle petite prodige du dressage britannique, qui a dû s’accrocher pour s’asseoir sur ce trône…



Les championnats du monde de dressage auraient presque pu paraître dénués d’intérêt cette année entre l’absence de la championne olympique allemande Jessica von Bredow-Werndl et sa TSF Dalera BB (Trak, Easy Game x Handryk), la cavalière ayant donné naissance à une petite fille prénommée Ella juste après avoir suivi la Reprise Libre en Musique de son frère Benjamin depuis la salle d’accouchement, et celles des deux piliers néerlandais Edward Gal et Hans Peter Minderhoud. La patronne des médailles Isabell Werth n’ayant pas de monture aussi capée que les précédentes et étant moins en mesure d’accéder aux podiums, l’affair...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe