La France compte trois représentants parmi les dix meilleurs mondiaux en novembre !

Les Bleus sont en forme et le classement mondial de novembre le reflète. Cette régularité permettra à Julien Épaillard, Simon Delestre et Kevin Staut de s’élancer dans la finale du Top 10 IJRC dans un peu plus d’un mois à Genève.



Vendredi 9 décembre, ils seront trois à représenter les couleurs de la France sur la piste de Palexpo à l’occasion de la vingt-et-unième finale du Top 10 aux couleurs du Club des cavaliers internationaux de saut d’obstacles (IJRC) ! Le classement mondial de novembre officialise en effet la liste des dix sélectionnés pour courir ce grand rendez-vous du CHI genevois. Grâce à leurs récents résultats, Julien Épaillard, Simon Delestre et Kevin Staut tenteront donc de soulever le trophée tant convoité. Pour l’heure, seuls Michel Robert et Kevin Staut y sont parvenus ; le premier en 2008 à Bruxelles avec la géniale Kellemoi de Pepita, et le second en 2017, déjà à Genève, avec le généreux Rêveur de Hurtebise*HDC.

Grâce à ses dix victoires internationales en octobre et ses véritables razzias aux CSI 4* de Saint-Lô et CSI 5*-W de Lyon, Julien Épaillard a ajouté le nombre fou de presque neuf cents points à son compteur ! Pour autant, le Français n’a pas encore pu combler l’écart qui le sépare du Suisse Martin Fuchs et du numéro un mondial suédois Henrik von Eckermann. Le sommet du classement n’est toutefois plus si loin puisqu’un peu plus de trois cents points le séparent de la tête. Grâce à l’intouchable Caracole de la Roque et son produit maison Donatello d’Auge, Julien Épaillard parvient donc à rester dans le Top 3 mondial, qu’il pourrait bien truster durablement grâce à l’arrivée prochaine de nouveaux chevaux dans son piquet. À Genève, il tentera donc de saisir sa toute première occasion de briller dans la finale du Top 10. 

Douzième en octobre, Simon Delestre a réussi une bonne percée en se plaçant septième. Pour cela, le Lorrain a en grande partie pu compter sur son phénoménal Cayman Jolly Jumper, auteur d’un sans-faute dans le dernier acte de la finale des Coupes des nations Longines de Barcelone au début du mois, mais aussi septième de la Coupe du monde de Lyon dimanche. Sa tournée marocaine couronnée de succès lui a aussi permis d’engranger de précieux points, notamment grâce à la victoire de Tinka’s Hero Z dans un Winning Round et la deuxième place de I Amelusina R 51 dans la Coupe du monde d’El Jadida. 

Dixième le mois dernier, Kevin Staut reste au même poste et aura donc une nouvelle occasion de s’imposer dans la finale du Top 10 aux couleurs de l’IJRC, entité qu’il préside depuis 2017, année de son sacre. Si son entrée dans le circuit de la Coupe du monde Longines ne lui a pas permis d’engranger de points au classement mondial, le cavalier de Pennedepie en a tout de même récolté cent quarante grâce au sans-faute de Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie sur l’ultime parcours de la finale des Coupes des nations. 



Conor Swail privé de finale du Top 10

Indéboulonnable au sommet du classement mondial depuis août, Henrik von Eckermann s’élancera donc en dernière position de l’acte initial de la finale du Top 10. Il sera précédé par le local de l’étape Martin Fuchs, double vainqueur du Grand Prix en 2019 et 2021. Quatrième de la hiérarchie mondiale, le Néerlandais Harrie Smolders sera également au rendez-vous genevois, tout comme le champion olympique de Tokyo Ben Maher, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli, ainsi que le champion olympique par équipes Peder Fredricson. 

Cinquième du classement mondial, Conor Swail ne figurera toutefois pas sur la liste du départ du Top Ten. N’étant membre du Club des cavaliers internationaux de saut d’obstacles (IJRC) que depuis 2022, l’Irlandais ne pourra prendre part à cette épreuve majeure du concours suisse, ne pouvant justifier de deux adhésions consécutives. Dixième ex-æquo avec Kevin Staut, l’Américain McLain Ward sera bien au rendez-vous, lui qui ne s’est encore jamais imposé dans le Top 10.



La formidable percée de Marc Dilasser

Pour ce qui est des Bleus en dehors du Top 10, Edward Levy est trente-quatrième en perdant un seul rang. Roger-Yves Bost est quant à lui cinquante-neuvième, juste devant sa coéquipière des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, Pénélope Leprevost. Notamment quatrième de l’étape de la Coupe du monde Longines de Lyon avec Bingo del Tondou et troisième des Equita Masters sur Texas, la Normande a gagné seize rangs ce mois-ci. Nicolas Delmotte est soixante-quatorzième, une place devant Marc Dilasser, qui a signé une formidable percée en bondissant de soixante rangs. Celui-ci a notamment récolté de nombreux points grâce à son excellent week-end au CSI 5* de Grimaud au début du mois, conclu avec la deuxième place d’Arioto*du Gevres dans le Grand Prix. Julien Anquetin, Mégane Moissonnier, Grégory Cottard et Olivier Perreau figurent eux aussi dans le Top 100. 

Le classement mondial de novembre
Le palmarès du Top 10 IJRC