Monter à cheval quand le cycle menstruel s’en mêle

Ce n’est un secret pour personne: l’immense majorité des cavaliers sont… des cavalières. Aussi, il existe un sujet qui concerne quasiment toutes les femmes et qui, une fois à cheval, peut représenter une véritable tare, voire une source de stress pouvant affecter comportement ou performance. S’il tend à devenir moins tabou dans nos sociétés, le sujet du cycle menstruel est encore très peu considéré dans le milieu sportif. Pourtant, mieux le connaître peut aider les cavalières à moins le subir, voire à en faire un atout dans le cadre de leur pratique.



En équitation, seul sport olympique mixte, tout le monde joue dans la même cour. Néanmoins, il existe un aspect sur lequel hommes et femmes ne sont pas tout à fait égaux et dont on parle peu. Même dans le domaine du sport en général, où le corps joue pourtant un rôle essentiel, le cycle menstruel fait rarement l’objet de réflexions. Pour cause, il n’existe que très peu d’études sur les rapports entre le cycle et la pratique sportive. Encore considéré comme tabou et demeurant généralement méconnu, ce ballet hormonal auquel presque aucune femme n’échappe n’est pourtant pas sans impact sur la vie d’une sportive et mérite d...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe