Cheppetta enfin de retour en CSI! [VIDÉO]

Le plus dur semble passé pour Cheppetta et son entourage. En tout cas, son retour se précise. Arrêtée pendant plus d’un an en raison de problèmes oculaires, la jument Holsteiner de treize ans par Chepetto et une mère par Cash a renoué avec la compétition depuis août, sautant des épreuves à 1,20m puis 1,30m avec Laura Rayjasse, cavalière du château Bacon, où sont implantées les écuries de Virginie Coupérie-Eiffel. Ce week-end, le couple est engagé dans le CSI 2* de Royan. Pour rappel, cette jument d’exception, qui avait cumulé bien des succès internationaux avec la Belge Céline Schoonbroodt de Azevedo, était arrivée dans les écuries de Kevin Staut juste au moment du premier confinement décrété pour endiguer la pandémie de Covid-19. Par l’intermédiaire notamment de Vivaldi-Jumping, écurie de groupe créée par Didier Krainc en partenariat avec Kevin.

Au printemps, alors qu’approchaient à grands pas les Jeux olympiques de Tokyo, le médaillé d’or par équipes des Jeux de Rio avait évoqué la longue convalescence de Cheppetta, dont quelques parts sont toujours détenues par Virginie Coupérie et son associé Franck Ullmann Hamon. “Nous galérons vraiment avec ses problèmes à l’œil. Tous les ophtalmologistes et chirurgiens disent que c’est un cas d’école dans le sens où ils n’avaient jamais vu un ulcère dans cette zone résister à ce point. Nous sommes allés crescendo en termes de soins, avec du collyre, des implants, de la cryothérapie, puis une première et une deuxième intervention chirurgicale. Cette fois, comme nous avons choisi un chirurgien installé à Toulouse, Cheppetta est actuellement chez Virginie Coupérie, en Gironde, pour faciliter le suivi post-opératoire. La situation est stabilisée et elle va bien. Nous voulions sauver son œil avant qu’il ne devienne trop douloureux pour elle et qu’il faille le lui retirer. C’est une formidable jument, mais notre expérience se limite à trois concours l’an passé à Grimaud. Nous allons devoir nous y remettre sérieusement.”

Cette fois, son retour se précise donc, comme Kevin Staut l’a confié ce matin. “Cheppetta va encore sauter quelques parcours avec Laura, qui s’est très bien occupée d’elle ces derniers mois. Ensuite, l’écurie de Virginie et la mienne devrions nous retrouver à Vilamoura, mi-novembre au Portugal. L’idée est que je récupère la jument à ce moment-là, après un retour très progressif jusqu’à 1,40m. Nous ne voulons surtout pas aller trop vite.” Croisons les doigts. En attendant, cet après-midi, Laura et Cheppetta ont signé un sans-faute dans une épreuve à 1,30m.

Revivez le parcours à 1,30m de Laura Rayjasse et Cheppetta le 11 septembre à Barbaste