Guillaume Batillat offre une retraite bien méritée à son Baby Love

Après nombre de succès, il est temps pour Baby Love, quinze ans, de profiter de sa retraite. Son cavalier, Guillaume Batillat, a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux, dimanche 5 décembre. “Hier soir, avec Christelle (Peron, propriétaire du gris, ndlr), nous avons officiellement annoncé auprès des personnes les plus proches, que Baby Love prenait sa retraite… Il me tenait à cœur, après tout ce qu’il a pu nous donner, de l’arrêter sur une note de bonne santé et d’envie de toujours aussi bien faire. Bref, Baby Love a été pour moi un vrai compagnon de compétition. Il restera encore quelques mois aux écuries afin d’aller progressivement vers de belles et grandes pâtures”, a expliqué son cavalier.

Formé par Jacques Martin lors de son arrivée en France en 2011, Baby Love a progressivement gravi les échelons. En passant par des Préparatoires à 0,90m, puis les Cycles classiques des chevaux de six ans, le KWPN a évolué jusqu’à 1,30m avec son premier cavalier. En juin 2015, Jacques a passé les rênes du gris à Ludovic Gaudin, qui a continué à le faire progresser jusqu’à 1,45m. Après de nombreux classements, le Français a, à son tour, laissé partir son protégé. Arrivé à l’été 2018 chez Guillaume Batillat, Baby Love, issu du croisement entre Lupicor et V.Ramaika, par Corland, a écrit les plus belles pages de son histoire. Formant très rapidement un véritable couple, tous deux ont engrangé près de 200.000€ de gain. 

Parfaitement à l’aise jusqu’à 1,50m, le hongre a fait retentir dix-huit fois la Marseillaise sur la scène internationale avec ses différents cavaliers. L’an dernier, lors de la terrible épizootie de rhinopneumonie équine, Baby Love avait pu échapper de peu au virus. Avec son fidèle cavalier, le petit et généreux gris aura raflé trois Grands Prix 2* ces dernières années, à Valence, par deux fois, et à Fontainebleau, cet été. Désormais âgé de quinze ans, Baby Love profitera d’une retraite bien méritée.