CSI 2* Lierre : André Reichman se taille la part du lion et Max Thirouin confirme sa bonne forme

À vingt-cinq ans, Le Brésilien André Reichman a décroché le deuxième Grand Prix 2* de sa jeune carrière, dimanche 23 janvier, à Lierre. En 2015, quelques mois avant de souffler sa dix-neuvième bougie, le pilote avait levé les bras à Bonheiden, grâce à la BWP Elle de Laubry, désormais retraitée. Cette fois, il comptait sur Quinetto Z, un hongre de onze ans, déjà classé jusqu’à 1,50m mais jamais victorieux sur la scène internationale. Le duo, associé depuis près de deux ans, a bouclé son barrage sans la moindre pénalité et avec un chronomètre de 38”56. Suffisant pour repousser la locale Ann Carton-Grootjans au deuxième rang. La Belge, en selle sur Kai Licha de Carmel, a achevé son second parcours en 40”02, laissant une confortable avance à son bourreau du jour. Même l’expérimenté Harrie Smolders n’est pas parvenu à abaisser le temps des lauréats avec son olympique Bingo du Parc ! Le Selle Français, né chez André Herouart, dans la Vienne, a signé un double sans-faute en 40”15.

Déjà très en vue puisque vainqueur de l’épreuve majeure de vendredi, Max Thirouin a confirmé sa bonne forme avec sa fidèle Utopie Villelongue. Les deux complices ont bouclé deux parcours parfaits, avec un temps de 40”38 lors de la finale au chronomètre, leur permettant de figurer au quatrième rang. De retour sur la scène internationale après une bonne fin de saison, notamment ponctuée de deux classements, dans le Grand Prix 2* de Lyon et au CSI 4* de Rouen, l’alezane attaque 2022 en pleine possession de ses moyens. Belle performance également pour Grégory Cottard, sanctionné d’une faute au barrage avec sa toute bonne Bibici. Le duo tricolore s’est classé onzième de ce barrage qui réunissait dix-sept paires. Aymeric Bray et Picobello Jasmine ont d'ailleurs occupé cette position, après avoir commis trois fautes lors de leur second parcours. Moins de chance en revanche pour Julien Anquetin, sanctionné de douze points en première manche avec Césus de Fougnard, et Frédéric Bouvard, qui a préféré abandonner avec Hugh Grant de Muze.

Les résultats complets ici.