Les Philippaerts disent au revoir à Laurier

“L’incroyable Laurier franchit une nouvelle étape dans sa carrière. Nicola l’a emmené à Wellington, où il a montré ses talents et a été vendu. Bonne chance au nouveau propriétaire, nous sommes impatients d’avoir de ses nouvelles bientôt.” Par ces mots, la famille Philippaerts a annoncé le départ de son gris, Laurier (BWP, Quamikase des Forêts x Chin Chin), jeudi 10 février. Dans une interview accordée à GRANDPRIX fin janvier, Ludo, patriarche de la famille belge et cavalier du mâle de onze ans depuis juin dernier, confiait qu’il s’agissait de son cheval de tête. Ensemble, le couple s’était notamment classé neuvième du Grand Prix de la Coupe du monde à La Corogne, après avoir remporté une épreuve à 1,50m au CSIO 3* de Vejer de la Frontera, fin octobre. 

Lancé sur la scène internationale par le Français Thibault Destrebecq en 2017, Laurier a rejoint la Canadienne Anne-Claire Breton l’année suivante. Après un passage express sous la selle du Belge Jérôme Guéry, le gris a intégré le système Philippaerts au début de l’année 2020. D’abord présenté par Thibault sur des épreuves allant jusqu’à 1,50m, le fils de Quamikase des Forêts, rebaptisé VDL Zirocco Blue, a effectué une poignée de parcours avec Nicola Philippaerts début 2021, avant de rejoindre Ludo. Ce dernier a pu retrouver les épreuves de haut niveau avec son complice, engrangeant de bons classements jusqu’au plus haut niveau. En plus de sa performance à La Corogne, Laurier s’est classé cinquième d’une épreuve à barrage à 1,55m au CSI 5* de Bruxelles, fin août, puis quatrième d’un Grand Prix 3* à Vejer, le 24 octobre. Présent à Wellington, le gris n’aura pas eu le temps de prendre part à des épreuves internationales. Pour l’heure, l’identité du nouveau propriétaire et celle du futur pilote du puissant BWP n’est pas connue.