CSI 2* Oliva : Victor Bettendorf récidive dans le Grand Prix

Deux jours, deux victoires pour Victor Bettendorf et Simolo de la Roque (Z, Spartacus x Casall) ! La paire a remporté sa plus belle victoire dimanche 13 mars, en décrochant le Grand Prix 2* à 1,45m d’Oliva. Après s’être imposé la veille, le duo est venu à bout d’un barrage difficile au Mediterranean equestrian tour (MET) d’Oliva, en Espagne. 

Cinquante-neuf couples étaient au départ du temps fort dominical hispanique. Quinze d’entre eux ont franchi sans pénalité le parcours construit par Franz Madl. La course au chronomètre était alors lancée. Premier à revenir en piste, le Brésilien Thiago Ribas da Costa a pris les commandes de l’épreuve avec sa fidèle Kinky van’t Heike (BWP, Epleaser van't Heike x Grandeur), auteur d’une rapide finale en 45”25. Également sans-faute, l’Allemande Nicola Pohl a rapidement été dépassée par la Tricolore Jeanne Sadran, meilleure représentante française dans cette épreuve. La jeune athlète a conduit son régulier Dexter de Kerglenn (SF, Mylord Carthago x Diamant de Semilly), en quatrième position grâce à un temps de 49”10. 

Quelques minutes plus tard, le Danois Sören Pedersen s’est intercalé au deuxième rang avec le performant Chico (Z, Clinton x Quantum), impeccable en 47”03. Toujours en tête, Thiago Ribas da Costa a été doublé sur la ligne par un certain Victor Bettendorf, toujours extrêmement redoutable au jeu de la vitesse. Le Luxembourgeois a coupé la ligne d’arrivée en 44”68 avec son gris. Encouragé par la foule, le jeune homme a donné le meilleur de lui-même. “Simolo est un cheval très, très respectueux, et plus il saute, plus il s'améliore, c'est pourquoi j’avais prévu de le monter dans les trois épreuves Ranking de cette semaine. Et le plan s'est plutôt bien déroulé ! Je sais que mon cheval est vraiment rapide, et je n'ai pas besoin de prendre trop de risques pour avoir un temps rapide. Il est aussi tellement respectueux que je n'ai pas à m'inquiéter d'avoir une faute. La plupart du temps, je dois juste essayer de ne pas trop en faire. Aujourd'hui, j'ai regardé quelques tours, et j'ai vu quels risques je pouvais prendre ou pas. Mais, au final, un barrage, c'est toujours avoir un peu de chance aussi”, a commenté l’heureux lauréat. “Je monte Simolo depuis l'été dernier, je l'ai eu de Michel Hecart pour qui je monte beaucoup de chevaux. Michel l'a amené au niveau 1,45m, et à l'automne dernier, je l'ai fait monter en puissance pour faire les épreuves Ranking. À la fin de l'année, il a sauté son premier Grand Prix 3*. Depuis lors, il a été placé dans presque toutes les épreuves qu'il a sautées - c'est un plaisir de le monter en piste. C’est un cheval vraiment compétitif. Ce soir, je vais fêter ça avec ma petite-amie (Adeline Hécart, ndlr) et notre fils, en faisant un petit dîner - mais il ne sera pas trop tard car notre fils n'a que cinq mois, donc nos nuits sont très courtes en ce moment !” 

Les résultats complets ici.