Jens Fredricson : “J’ai savouré chaque seconde de cette finale”

Voici la réaction de Jens Fredricson, troisième de la finale de la Coupe du monde Longines à Leipzig avec Markan Cosmopolit :

“J’ai essayé de faire de mon mieux avec ce formidable cheval. Il a été dans une forme extraordinaire et avait déjà réussi quelques bons concours avant (le couple a notamment signé un double zéro dans la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle l’an passé, ndlr). J’avais de grands espoirs en venant ici. J’espérais gagner, mais cela est toujours le cas (rires) ! Je suis très heureux d’être troisième, j’ai savouré chaque seconde de cette finale. Je l’ai regardée à plusieurs reprises devant ma télé, donc c’est formidable d’être entouré de ces cavaliers et de faire ce que j’aime. C’est d’ailleurs une très bonne chose que de nouveaux visages arrivent au plus haut niveau. De cette façon, notre sport pourra se développer et devenir meilleur. 

Mon cheval Markan Cosmopolit est né à Stockholm, comme moi ! J’ai commencé à le monter lorsque j’avais cinq ans. 

J’ai l’avantage d’avoir pour cadet le numéro un mondial (Peder Fredricson, ndlr) donc j’essaie de l’imiter pour devenir meilleur. Ces dernières années, j’ai un peu changé mon approche et je trouve que j’ai amélioré mon style. Il faut dire qu’avec Lunatic (qui a été le cheval de tête du Suédois jusqu’en 2014, ndlr), j’avais plutôt tendance à jeter mon cœur de l’autre côté et il me suivait. Le style n’était pas notre point fort ! Je suis en tout cas béni d’être si proche de mon petit frère. Et je dois dire que la plus belle chose dans notre sport est que nous cessons de progresser. À cinquante-cinq ans, cela n’aurait pas été possible si j’avais été coureur de cent mètres (rires)”. 

 

Toutes les images des finales des Coupes du monde Longines de saut d’obstacles et FEI de dressage, attelage et voltige sont disponibles en rediffusion sur ClipMyHorse.tv