Henrik Ankarcrona fait de Paris 2024 son objectif principal

Ces deux derniers jours, la Suède a annoncé la composition de ses cadres fédéraux pour l’année 2023. En saut d’obstacles, le pays au drapeau bleu à la croix jaune a vécu une saison 2022 extraordinaire, avec un double sacre aux championnats du monde de Herning pour son équipe et pour Henrik von Eckermann en individuel, mais aussi la victoire dans la finale du Top dix Rolex IJRC pour ce dernier, qui pointe également en tête du classement général de la ligue d’Europe occidentale de la Coupe du monde FEI Longines. “2022 a été une année fantastique, s’est exprimé le chef d’équipe suédois Henrik Ankarcrona, qui avait déjà mené ses troupes vers l’or olympique par équipes l’an passé à Tokyo. Maintenant, nous faisons un pas vers 2023, avec en ligne de mire les Jeux olympiques de Paris 2024, qui sont notre objectif principal.”

Pour la saison à venir, le groupe A suédois sera composé de: 

  • Petronella Andersson
  • Angelica Augustsson Zanotelli
  • Malin Baryard-Johnson
  • Henrik von Eckermann
  • Jens Fredricson
  • Peder Fredricson
  • Linda Heed
  • Wilma Hellström

Nouvelle dans ce groupe de tête, Linda Heed, qui a notamment participé à trois championnats d’Europe Jeunes à la fin des années 1990, doit son passage de l’équipe B à l’équipe A à Laurien van Orshof (BWP, H&M Cabrio van de Heffinck x Winningmood). Celle-ci lui a notamment permis de réaliser un sans-faute lors de la Consolante de la finale des Coupes des nations FEI de Barcelone. “Linda est une cavalière très expérimentée et nous avions repéré Laurien depuis longtemps, a expliqué Henrik Ankarcrona. Le couple a beaucoup de potentiel et durant les six derniers mois, tout a vraiment commencé à se mettre en place et les résultats sont arrivés.” La fédération suédoise a tenu à mettre en avant le fait que plusieurs cavaliers présents dans le Groupe A avaient également des montures prometteuses âgées de huit à dix ans dans le groupe dit de "développement", à l’instar de Dzara Dorchival pour Henrik von Eckermann par exemple.

“Je suis incroyablement heureux de toutes les réussites de ces dernières années, mais on ne peut pas comparer une saison avec une autre, a déclaré le chef d’équipe suédois. Je vois le fait de continuer à performer comme un défi à relever pour faire de notre mieux avec l'équipe que nous avons en ce moment. Je ne ressens pas vraiment de pression liée aux performances des dernières années.” Le regard résolument tournée vers les prochains Jeux olympiques, Henrik Ankarcrona fait des prochains championnats d’Europe, prévus du 29 août au 3 septembre prochains à Milan, un “objectif intermédiaire”, mais il est selon lui “un peu trop tôt pour dire de quelle manière nous allons utiliser cette échéance.”