La Suède parie sur les mêmes cavaliers que les années précédentes

La semaine dernière, la fédération suédoise des sports équestres a annoncé la composition de ses groupes fédéraux de saut d’obstacles et de dressage pour 2023. Si elle domine les débats en jumping depuis plusieurs saisons maintenant, la nation scandinave obtient également de très bons résultats dans la seconde discipline citée depuis plusieurs années, ayant notamment terminé quatrième par équipes des derniers championnats du monde et d’Europe. “La forme de l'équipe de tête était très bonne l'année dernière et nous espérons bien sûr que cela se poursuivra lorsque la saison extérieure commencera”, a déclaré Bo Jenå, le sélectionneur de l’équipe suédoise de dressage. D’ailleurs, le groupe de tête de sa fédération pour l’année à venir est tout simplement composé des cavaliers ayant représenté le drapeau bleu à la croix jaune en grands championnats en 2021 ou 2022, à savoir:

  • Patrik Kittel
  • Therese Nilshagen
  • Antonia Ramel
  • Juliette Ramel
  • Jeanna Högberg

Lors des Européens de Riesenbeck, prévus au début du mois de septembre 2023, et des Jeux olympiques de Paris 2024, “nous allons montrer le meilleur de nous-mêmes et essayer de décrocher une médaille, c'est clairement l'objectif”, explique Bo Jenå. Plus concrètement, le sélectionneur explique dans le communiqué publié par la fédération suédoise avoir pour but d’obtenir de meilleurs résultats dès le premier jour des championnats, qui est celui où se jouent les médailles collectives lors des championnats d’Europe et du monde.