“J’aimerais préserver Nevados pour les Jeux olympiques de Paris”, Grégory Wathelet

Pilier de l’équipe belge depuis de nombreuses années, Grégory Wathelet s’est une nouvelle fois illustré en 2021. S’il n’a pas réussi à réitérer l’exploit de remporter à nouveau le Grand Prix du CHIO d’Aix-la-Chapelle, il s’y est tout même classé troisième, une performance accrochée entre le bronze obtenu aux Jeux olympiques de Tokyo puis la troisième place lors de la finale des Coupes des nations Longines de Barcelone. Toujours accompagné de son métronome Nevados S, le Belge compte bien désormais préserver son gris avec, en ligne de mire, Paris 2024. Sur la route pour les Play-offs du Global Champions Tour de Prague, il évoque le retour de ses cracks Coree et Iron Man van de Padenborre et revient sur les bons résultats annuels de la Belgique. 



Vous étiez le week-end passé à Vilamoura, comptez-vous y rester?   Non, je suis sur la route du retour car je vais à Prague le week-end prochain (à l’occasion des Play-offs du Longines Global Champions Tour et de la Global Champions League, ndlr). J’y emmène Nevados S (SP, Calvados Z x Romualdo) pour l’épreuve par équipes et Picobello Full House Ter Linden (Z, For Ever d’Arco Ter Linden x Cento).À Vilamoura, vous avez présenté Conchento PS (OS, Conthargos x Chacco Blue), qui était monté depuis août 2020 par la Portugaise Luciana Diniz, au repos forcé en raison d’une blessure au dos. Allez-vous le conserver sous votre selle? Non, c’est un cli...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe