Les Saint Tropez Pirates enflamment l’O2 Arena dans les quarts de finale des playoffs de Prague

À l’issue d’une soirée pleine de rebondissements, les Saint Tropez Pirates se sont emparés du quart de finale de la Global Champions League Super Cup qui se tient à l’occasion des playoffs de Prague. Ils ont été suivis par l’équipe de Madrid in Motion puis des New York Empires. Si huit équipes ont pu se qualifier pour les demi-finales qui se tiendront ce vendredi, quatre autres ont malheureusement vu la compétition s’arrêter prématurément.



Hier, dans l’O2 Arena de Prague, les hostilités ont démarré sur les chapeaux de roue à l’occasion des playoffs de Prague. Si le Super Grand Prix, qui se tiendra ce samedi, est attendu de tous, les équipes de la Global Champions League ont mené une première soirée riche en rebondissements. Lors d'une cérémonie d'ouverture, tous les prétendants au trophée de la Global Champions League sont entrés dans l'arène sous un jeu de lumières étincelant, une musique puissante et une atmosphère électrique, plantant ainsi le décor des quatre prochains jours de compétition.
Au total, huit équipes ont passé le cut cette épreuve à élimination directe cotée à 1,55m, qualificative pour la demi-finale qui se tiendra ce vendredi soir. De leur côté, les équipes des Cannes Stars, Scandinavian Vikings, Monaco Aces et Cascais Charms ont vu leur semaine être écourtée. À noter que chaque équipe était composée de deux cavaliers d'expérience ainsi que d’un cavalier de moins de vingt-cinq ans.
Partis en fin d’épreuve, les Saint Tropez Pirates ont misé sur leurs meilleurs atouts. Grâce aux parcours parfaits de Daniel Deusser et Micheal Pender respectivement associés à Killer Queen VDM (BWP, Eldorado vd Zeshoek x For Pleasure) et HHS Calais (ISH, Cavalier Royale x Obos Quality), les quatre points d’Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux (SF, Chippendale x Bamako) n’ont eu aucun impact. Avec un chronomètre cumulé plus rapide de trois centièmes que celui des Madrid in Motion, l’équipe s’est imposée dans cette épreuve.
“Nous avons de bons chevaux et de bons cavaliers dans notre équipe, c'était une épreuve vraiment passionnante, même si pour quatre équipes, le week-end est déjà terminé. Nous ne sommes plus qu'à une épreuve de la finale mais avons montré notre grande forme. Demain, les résultats seront remis à zéro. C’est vraiment excitant, tout peut arriver jusqu’au dernier cavalier”, a déclaré Daniel Deusser, membre des Saint Tropez Pirates.
Partie en début d’épreuve, l’équipe des Madrid In Motion a sorti le grand jeu, écopant de seulement quatre points et assurant ainsi sa place en demi-finale grâce aux parcours sans pénalité de Maikel van der Vleuten et son médaillé de bronze des Jeux olympiques Beauville (Z, Bustique x Jumpy des Fontaines) puis Mark Mcauley et Jasco vd Bisschop (BWP, Dulf van den Bisschop x Krunch de Breve). Marlon Modolo Zanotelli a, lui, écopé de quatre points avec Grand Slam VDL (BWP, Cardento x Heartbreaker).
Les New York Empire, qui n'avaient jamais atteint les quarts de finale auparavant, n’ont pas eu à rougir de leur score de cinq points pour une troisième place finale. Ils ont notamment pu compter sur les parcours vierges de Scott Brash et Hello Jefferson (BWP, Cooper vd Heffinck x Irco Mena) ainsi que Denis Lynch t GC Chopin’s Buchi (KWPN, Contendro II x Nairobi). De son côté, le vainqueur du premier Grand Prix du CSI 5* de Samorin, Spencer Smith, a renversé une barre avec Quibelle (Han, FRH Quaid x Stakkato).



La déception pour quatre des douze équipes engagées

Le parcours, dessiné par le chef de piste italien Uliano Vezzani, a été le théâtre d’une belle épreuve, lors de laquelle les fautes ont été réparties. Les équipes ont dû partir dans l’ordre inverse du classement de la saison, laissant donc les Cannes Stars ouvrir le bal sous les applaudissements chaleureux du public. Le visage marqué par la déception, Abdel Saïd, premier à s’élancer, est sorti de ce tour avec quatre points au compteur, commis sur la palanque aux couleurs de la Global Champions League avec Arpège du Ru (SF, Apache d’Adriers x Quat’Sous). Par la suite, Berlux (Z, Berlin x Major de la Cour) est apparu pour la première fois à ce niveau avec son nouveau cavalier Max Wachman. Le couple a finalement écopé de six points. Derniers à s’élancer, Sameh el Dahan et Wicked Enigma (Holst, Cellestial) ont péché à deux reprises, portant le total de l’équipe à dix-neuf points, trop pour espérer se qualifier.
Les fautes se sont accumulées pour l'équipe suivante, les Cascais Charms. L’équipe dont fait partie le Tricolore Roger-Yves Bost a totalisé trente points pour une douzième place finale. Le Barbizonnais a lui-même renversé deux barres avec son puissant Cassius Clay VDV (Z, Calvino x Wolfgang).
De leur côté, les Scandinavian Vikings, menés par Geir Gulliksen, ont vu leurs efforts être réduits à néant après le parcours à seize points d’Evelina Tovek et Winnetou de la Hamente (Z, Winningmood x Socrate de Chivre).
“C'est terrible, hier Evelina a reçu un prix pour ses résultats sur l’ensemble de la saison. Elle a été si régulière et n'a jamais eu un tour comme celui-ci. Henrik (von Eckermann, ndlr) et Frank (Schuttert, ndlr) ont été bons (tous deux ont écopé de quatre et cinq points, ndlr), mais le tour d'Evelina est un coup de malchance. Sur le papier, elle était la meilleure de toute la ligne. C'est le sport, parfois ça se passe mal et ça a été le cas aujourd'hui. Je suis désolé pour elle”, a déclaré Geir Gulliksen après cette déception.
Après une épreuve en dents de scie, le public de l’O2 Arena a exulté lorsque les Prague Lions ont obtenu leur place pour la demi-finale. Ce résultat a été possible grâce aux deux très bons tours à un point de Jur Vierling et Fiumicino van de Kaleallei (SBS, Plot Blue x Nabab de Rêve) puis Niels Bruynseels et Delux van T&L (SBS, Toulon x Landetto). Si les treize points d'Anna Kellnerova et Silverstone G (SWB, Diamant de Semilly x Vancouver) les ont mis dans une situation délicate jusqu’au dernier moment, le trio a finalement obtenu son ticket.
“Nous sommes vraiment heureux d'être arrivés en demi-finale. C'est génial de venir ici, surtout avec le public local, c'est une sensation incroyable. Il y avait de la pression aujourd'hui, je savais que je devais sortir un sans-faute” s’est réjoui Niels Bruynseels.
“C’était une épreuve vraiment excitante, beaucoup d'équipes qui avaient bien commencé ont ensuite connu une véritable dégringolade. Nous pouvions vraiment voir la pression qui touchait les cavaliers” a commenté Marcus Ehning, d’ores et déjà qualifié pour la demi-finale après les bons résultats de son équipe tout au long de la saison.
Les quatre meilleures équipes de la saison de la Global Champions League, Valkenswaard United, Shanghai Swans, Paris Panthers et London Knights, débuteront leur compétition ce soir à l’occasion de la demi-finale. Avec une remise à zéro des scores et la possibilité de procéder à des changements de chevaux et de cavaliers, la tactique, la stratégie et la concentration seront de mise dans la lutte pour une place en finale dimanche.
Les résultats ici 

Membre des Cascais Charms, Roger-Yves Bost, ici avec Cassius Clay VDV, n'a malheureusement pas réussi à se qualifier pour la demi-finale.

Membre des Cascais Charms, Roger-Yves Bost, ici avec Cassius Clay VDV, n'a malheureusement pas réussi à se qualifier pour la demi-finale.

© Sportfot