Shane Breen et Ipswich, trois ans et demi après

Shane Breen et Z7 Ipswich van de Wolfsakker ont remporté le Grand Prix CSIO 5* d’Abou Dabi, cet après-midi aux Émirats arabes unis. Au terme d’un barrage à neuf, l’Irlandais et son hongre BWP, qui n’avaient plus connu une telle victoire depuis trois ans et demi, ont devancé les Saoudiens Abdullah al-Sharbatly et Khaled Abdulrahman al-Mobty, deux et troisième sur Hunter C et Grunnerger Kwiebus. Quant à l’ogre suédois Henrik von Eckermann, il est passé tout près du triomphe avec Glamour Girl.



Jusqu’à aujourd’hui, la première et dernière victoire de Shane Breen et Z7 Ipswich van de Wolfsakker (BWP, London ex-Carembar de Muze x Quick Star) dans un Grand Prix de niveau 5* remontait à celle gagnée le 30 juin 2018 lors de l’étape monégasque du Longines Global Champions Tour. Ce jour-là, l’Irlandais avait connu l’un des succès les plus lucratifs de sa carrière, lui qui court encore les Derbies et Puissances, comme les cavaliers d’antan. Par la suite, le pilote de quarante-sept ans n’avait pas été privé de victoires en Grands Prix, comme en témoignent celles remportées en décembre 2018 au CSI 4* de Liverpool avec Golden Hawk (ex-Figo de Muze, BWP, Vigo d’Arsouilles x Chin Chin), en janvier 2020 au CSI 4*-W d’Abou Dabi sur Ipswich ou encore en août 2020 au CSIO 3* de Drammen avec Compelling (Z, Chellano x C arthago). À noter que Figo et Ipswich ont pour ancêtre commune une certaine Ta Belle van Sombeke, mère du premier et grand-mère paternelle du second. Génitrice de London, double médaille d’argent des Jeux olympiques de Londres en 2012 avec le Néerlandais Gerco Schröder, Ta Belle a aussi donné Dabelle (sBs, Nabab de Rêve), l’étalon Taran de la Pomme (sBs, Tolano van’t Riethof), Casimir de la Pomme (BWP, Nabab de Rêve) et l’étalon A Pikachu de Muze (BWP, Kannan), qui tous également concouru jusqu’à 1,60m.

Aujourd’hui, c’est donc à Abou Dabi, loin des terroirs de prédilection de l’élevage de chevaux de sport, que Shane Breen et Ipswich ont remporté leur deuxième Grand Prix 5*, à l’occasion de l’Officiel des Émirats arabes unis, unique étape de la Division moyen-orientale de la série FEI Longines, dont la Coupe des nations est programmée dimanche. Des trente-six couples qui ont pris le départ de cette épreuve individuelle, dix ont trouvé la clé du tour initial imaginé par le Britannique Alan Wade, mais seuls neuf sont revenus en piste pour le barrage. La dixième place est donc revenue d’office au Belge Constant van Paesschen, associé à Isidoor van de Helle. À noter aussi les bons classements du Britannique Donald Whitaker, onzième pour avoir cédé un point de temps dépassé avec Veneno, et de l’Italien Emanuele Gaudiano, imbattable hier et crédité cette fois du tour à quatre points le plus rapide avec Nikolaj de Music.

© Noémie Renard



Chabada, Chabada… de l’Esques !

Au terme de la finale au chronomètre, on n’a compté que trois doubles sans-faute. L’Irlandais a devancé deux Saoudiens: Abdullah al-Sharbatly, d’une demi-seconde sur Hunter C, deuxième, et Khaled Abdulrahman al-Mobty, d’une seconde et demie avec Grunnerger Kwiebus, troisième. Deux hommes sont allés plus vite que Shane Breen. Deux secondes plus vite même pour Henrik von Eckermann, mais l’ogre suédois n’a pu empêcher une faute avec la pétillante Glamour Girl, sujet d’un portrait en deux épisodes paru en décembre sur GRANDPRIX.info. Le champion olympique par équipes a devancé le Sud-Africain Oliver Lazarus, un quart de seconde plus rapide que le lauréat mais lui aussi fautif sur la Selle Français Butterfly Ennemmel. Belle performance de l’Émirien Mohammed al-Hajri, sixième avec G’s Fabian, tandis que les Néerlandais Bart Bles et Jur Vrieling ainsi que l’Allemande Miriam Schneider ont complété le top neuf avec Kriskras DV, Long John Silver et Fiber Fresh Popeye.

Un peu plus tôt dans la journée, une Vitesse à 1,45m disputée dans le cadre de ce CSIO 5* a vu la victoire de Chabada de l’Esques, un hongre Selle Français de dix ans par Quebracho Semilly et une mère par Apache d’Adriers, valorisé jusqu’à 1,45m en 2020 par Maelle Martin. Sous la selle du Néerlandais Jur Vrieling depuis un peu plus d’un an, il a décroché aujourd’hui sa quatrième victoire internationale. Rapide, la paire s’est payé le luxe de battre sur le fil Emanuele Gaudiano et Chalou, qui en connaissent un rayon en matière de vitesse! Quel beau clin d’œil que le succès de ce charmant Chabada, dont le nom,  renvoie à la magnifique chanson interprétée par Nicole Croisille et Pierre Barouh dans “Un homme et une femme”, film de Claude Lelouch sorti en 1966. Claude Lelouch, dont le dernier long-métrage, intitulé “L’Amour c’est mieux que la vie” et mettant en scène Gérard Darmon et Sandrine Bonnaire dans un duo amoureux des plus singuliers et touchants, est justement sorti mercredi en salles. “Da ba da ba da, ba da ba da ba”

Les résultats du Grand Prix
Les résultats de la Vitesse à 1,45m

© Nour al-Masri