“Toutes les raisons invoquées pour m’écarter de la sélection olympique n’étaient que des excuses”, Sameh El Dahan

Sameh El Dahan a connu une saison 2021 marquée par quelques turbulences en raison de conflits avec la fédération égyptienne. Des contentieux qui ont finalement poussé le cavalier de trente-sept ans à changer de drapeau, pour désormais représenter l’Union Jack. Lauréat des Grands Prix CSI 5* de Paris et CSIO 5* de Calgary en 2018 avec son indissociable Suma’s Zorro, le très aimable Sameh El Dahan a répondu aux questions de GRANDPRIX entre deux parcours, fin janvier à Oliva. 



Comment allez-vous ? Depuis quand êtes-vous à Oliva, pour combien de temps et avec quels objectifs ? Je suis très motivé en ce début d’année, particulièrement depuis mon nouveau départ. J’ai beaucoup de jeunes chevaux donc mon objectif ici à Oliva est de les faire évoluer en prenant le temps, car je n’aime pas précipiter mes chevaux. J’espère que lorsque les compétitions s’enchaineront cet été, je pourrai compter sur trois ou quatre chevaux de Grands Prix. Qui sont-ils ? J’ai notamment un très bon cheval de neuf ans, WKD Toronto (ISH, Tornesch 1042 x Carnaval Drum). Il a réalisé d’excellentes choses l’an ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe