Vilamoura, théâtre de la plus belle victoire de Mel Thijssen

La Néerlandaise Mel Thijssen s’est offert sa première victoire en Grand Prix 3* sur la piste de Vilamoura. Accompagnée par Cartolana 2, la cavalière de vingt ans a trouvé toutes les clefs pour l’emporter, au terme d’un long barrage. Son audace a payé et lui permet de devancer le redoutable Victor Bettendorf, en selle sur Astuce de la Roque, ainsi que le jeune Jack Whitaker, impeccable avec Valmy de la Lande. Le clan tricolore a qualifié cinq des siens lors de la finale au chronomètre. Quatre et cinq et huitième, Jérôme Hurel, Kevin Staut et Aurélien Leroy ont aligné deux parcours parfaits aux rênes de leurs respectifs Byron du Telman, Bond Jamesbond de Hay et Déesse des Embruns.



Depuis fin janvier, la vaste piste extérieure de Vilamoura a repris du service. Sous le climat clément du Portugal, quarante couples se sont élancés, dimanche 6 janvier, dans un Grand Prix 3* dont les barres s’élevaient à 1,50m. Dessiné par Andrea Dr. Colombo, le parcours initial de ce temps fort dominical a d’abord posé quelques problèmes aux couples. Les deux combinaisons, placées en numéro quatre et dix se sont révélées délicates. Pourtant, après la pause les choses se sont décantées, et quinze cavaliers se sont finalement qualifiés pour la finale au chronomètre. Un nombre légèrement élevé puisque trois paires ont couru un second parcours pour… rien et se sont retrouvées hors classement. Malgré tout, les barragistes se sont adonnés à une belle bataille de vitesse pour tenter d’empocher la mise. 

De retour en piste, les deux premiers concurrents, Jessy Putallaz et Jackson Reed Stephenson ont aligné un double clear round. Partis dans un rythme plutôt tranquille, tous deux ont conclu aux neuf et septième rangs avec Edora d’Helby et Cool Cash. Plus rapide que ses collègues, Titouan Schumacher a malheureusement renversé le vertical numéro trois, vestige de l’ancien triple, avec Carera des Brimbelles. Douzième, la fille de Kannan est toutefois apparue très à son aise au cours de ses deux parcours. Très rapide, l’Irlandais Michael Pender a renversé deux barres sur son passage avec HHS Catwalk. Le couple a terminé quinzième, juste derrière le Français Jules Orsolini, piégé sur la deuxième difficulté du parcours raccourci avec Charlotte 198, et Felipe Ramos Guinato, premier non-classé avec Bigstar, un descendant de Kannan.

Plus rapides, mais fautifs également, la Belge Celine Schoonbroodt de Azevedo et la Britannique Laura Renwick ont terminé dix et douzième avec Kheops de Bois-Mesange, dont les moyens semblent presque illimités, et le véloce Dublin V. Préférant assurer son deuxième parcours, Aurélien Leroy s’est offert une convaincante huitième place aux commandes de Déesse des Embruns, une Selle Français de neuf qui disputait son premier Grand Prix 3* et sa deuxième épreuve à 1,50m seulement. À juste titre, le Tricolore semblait ravi du comportement de sa monture. 



Mel Thijssen met le turbo

Jack Whitaker, fils de Michael, a été le premier à passer sous la barre des 43 secondes sans commettre la moindre erreur. Aux commandes du vaillant Selle Français Valmy de la Lande, le jeune espoir britannique a imposé le temps à battre : 42”99. Jérôme Hurel a bien tenté de faire mieux, mais le Français s’est incliné. En selle sur Byron du Telman, frère utérin de Visconti du Telman, monture de Kevin Staut, le Français a réalisé un bon parcours, à l’image de son premier tour. Sans sursis, la paire s’est classée quatrième et meilleure représentante du clan tricolore grâce à un chronomètre de 43”25.

Le barrage a pris une autre tournure à l’entrée en piste de Mel Thijssen. Lancée à pleine vitesse, la jeune amazone, issue d’une famille largement implantée dans le jumping mondial, a tenté crânement sa chance. Sans reprendre et en gardant du rythme tout au long du barrage, la Néerlandaise a coupé la ligne d’arrivée en 40”63 avec Cartolana 2, une jument de douze ans qu’elle monte depuis 2017. Lauréates d’un Grand Prix 2* à Kronenberg en décembre dernier, les deux complices ont franchi un nouveau cap et décroché leur plus belle victoire à Vilamoura, puisque personne n’a pu les détrôner. Victor Bettendorf, habituellement intraitable au jeu de la vitesse, n’est pas parvenu à aller plus vite avec Astuce de la Roque. Le Luxembourgeois s’est contenté du second rang avec un temps de 40”71. Derrière, Kevin Staut n’a pas trouvé les clefs pour aller plus vite. Le Normand était associé à Bond Jamesbond de Hay, qui s’est montré exemplaire et très à l’aise dans les airs pour son deuxième Grand Prix 3* avec son nouveau pilote. Le néo-duo a conclu en cinquième position, juste devant l’Allemand Toni Hassmann, dernier à fouler la piste portugaise ce dimanche et double sans-faute avec Coco Chanel.

En première manche, Thomas Lambert, Marc Dilasser et Alexa Ferrer ont laissé une barre à terre sur Gazelle du Pachis, Arioto*du Gesvres et Gracieux du Pachis. Huit points ont sanctionné la prestation de Dylan Ringot et Cronos d’Elle, tandis que Mathieu Lambert est sorti de piste avec douze points au compteur sur Airmes des Baleines. Parti en numéro deux, Stanislas de Malet a, lui, abandonné après plusieurs fautes de Galactica de Beaufour.

Les résultats complets ici.