Kevin Staut, Philippe Rozier et Roger-Yves Bost commentent le projet fédéral pour Paris 2024

Vendredi dernier, la Fédération française d’équitation (FFE) a dévoilé son projet sportif en vue des Jeux olympiques de Paris 2024. Se fixant pour objectif de décrocher une à deux médailles, l’équipe de France de saut d’obstacles sera encadrée par Sophie Dubourg, directrice technique nationale depuis 2013, qui endosse le rôle de cheffe d’équipe, Henk Nooren, sélectionneur et entraîneur national, Édouard Coupérie, adjoint à la cheffe d’équipe, et Barnabas Mandi, intervenant pour le travail sur le plat. Kevin Staut, Roger-Yves Bost et Philippe Rozier, trois champions olympiques par équipes de Rio de Janeiro, ont accepté de réagir à ces annonces.



“En 2012, la France avait surtout péché par manque d’expérience de ses cavaliers”, Kevin Staut

“Il n’y a pas vraiment de changement en ce qui concerne le saut d’obstacles. Outre le départ de Thierry Pomel, l’organisation reste la même. Je voudrais surtout souligner le message de Sophie Dubourg concernant l’accompagnement des propriétaires, car nous avons besoin d’un programme, de soutien et de cohésion pour que nos meilleurs chevaux restent en France. Il faut que ceux-ci se trouvent dans les bons systèmes et puissent être performants en 2024 à Paris. Le soutien de la Fédération française d’équitation à l’élite jusqu’aux Jeux passe entres autres par un accompagnement financier, direct ou indirect.Henk Nooren redevient notre sélectionneu...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe