Après des semaines de doute, Laura Kraut retrouve Confu au sommet de sa forme à Wellington

Hier soir, le Winter Equestrian Festival (WEF) a été le théâtre d’un Grand Prix CSI 4*, doté de 216 000 dollars, pendant le “Saturday Night Lights”. Pour cette dixième semaine de compétition, la médaillée d'or et d'argent par équipes aux Jeux olympiques Laura Kraut s’est imposée avec son partenaire de longue date, Confu, propriété de St. Bride's Farm.



Quarante-cinq concurrents représentant quatorze nations ont participé au Grand Prix CSI 4* imaginé par le Canadien Michel Vaillancourt, hier à Wellington. Dix couples ont finalement réussi à se qualifier par le barrage. La Suédoise Petronella Andersson a été la première à réussir un double sans faute, mais l’Irlandais McAuley n’a pas tardé à faire mieux avec Jasco vd Bisschop. La soirée a un temps semblé promise aux Irlandais, McAuley étant provisoirement deuxième derrière son compatriote Conor Swail, finalement plus rapide avec son très performant Vital Chance*de la Roque, un fils de Diamant de Semilly particulièrement en forme depuis sa traversée de l’Atlantique. 

Derniers à partir au barrage, Laura Kraut et Confu ont finalement réussi à contrecarrer leurs plans. L’amazone et le hongre Holsteiner de quinze ans (Contact Me x Cambridge 8) ont finalement été les plus rapides, en concluant le barrage avec près d’une seconde d’avance. “Je savais à quel point tous les cavaliers étaient rapides ce soir, alors quand je me suis élancée, je me suis dit que je serais contente de la cinquième place”, a expliqué la lauréate de l’épreuve. "Mon plan était juste d'aller à son rythme et d'espérer le laisser faire un double sans faute. Le virage vers le mur et l’abord de l'oxer m'ont semblé incroyablement rapides. J'ai eu la chance d'avoir un bon saut sur l'avant-dernier obstacle, mais aussi de ne pas le faire tomber. Il savait exactement ce qu'il fallait faire”. 

Il y a plusieurs mois, l’Américaine n’aurait pas cru à une victoire de son fidèle gris, qui courait son premier Grand Prix depuis novembre 2021 en Europe. Le hongre a en effet souffert d’un grave virus fin 2021. “La victoire de ce soir est très symbolique”, a souligné Laura Kraut. “Il y a quelques mois, nous pleurions parce que nous n'étions pas sûrs qu'il allait s'en sortir. Gagner aujourd’hui veut dire beaucoup”, a-t-elle également déclaré

“Je suis très heureux de la façon dont la soirée s'est déroulée, et je pense que nous formons un excellent couple”, a quant à lui déclaré Conor Swail.  

Les résultats ici