Henrik von Eckermann et Janika Sprunger, amour, gloire et succès (partie 1/2)

L’année 2021 a probablement été l’une des plus belles de leur vie. Ayant successivement accueilli un petit Noah, puis emménagé dans leurs sublimes nouvelles installations aux Pays-Bas, avant de décorer leur club-house d’une belle médaille d’or olympique, Henrik von Eckermann et Janika Sprunger semblent vivre un véritable conte de fées. Se trouvant chacun à des étapes clés de leurs vies professionnelle comme personnelle, le Suédois et la Suissesse ont uni leurs forces pour compter plus que jamais dans le monde du jumping.



Il était une fois deux amoureux transis, vivant heureux dans leur charmante et flambant neuve demeure, entourés d’un harem de chevaux, d’amis et voisins, de médailles et trophées trônant au coeur du club-house, et de leur adorable fils, tout juste âgé d’un an. L’un, Suédois de quarante et un printemps, se remet à peine de son épopée olympique japonaise, dont il est revenu avec un titre par équipes bien mérité aux rênes d’un alezan nommé King Edward (BWP, Edward x Feo de Lauzelle), certainement devenu, depuis, le meilleur de son univers. L’autre, Suissesse de trente-cinq ans, vient tout juste d’effectuer un retour remarqué sur les terr...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe