Julien Gonin, le “super héros” du Grand Prix CSI 5* de Grimaud

Cette victoire, il ne l’a pas volée! Julien Gonin a remporté son premier Grand Prix CSI 5* en s’imposant à l’issue d’un barrage à dix avec sa fidèle Valou du Lys. Ayant vaincu de haute lutte l’Irlandais Billy Twomey et le Normand Edward Levy, deux et troisième sur Chat Botte ED et Uno de Cerisy, le Rhônalpin n’a pas volé le statut de “super héros”, que lui a attribué Victor, son fils âgé de deux ans et demi.



À mi-chemin du tour initial, cet après-midi à Grimaud, dans le Var, seuls deux couples avaient trouvé la clé du parcours exigeant proposé par Cédric Longis dans le Grand Prix CSI 5* Hubside.Store présentée par Indexia: Laura Kraut sur Calgary Tame, un cheval que le public français connaît bien, monté successivement par Eugénie Angot et Julien Épaillard, avant d’arriver sous la selle de la multimédaillée américaine, et le Lorrain Simon Delestre, aux commandes de Dexter Fontenis. Heureusement pour le spectacle et le sport, les sans-faute se sont enchaînés en seconde partie. Le binôme franco-américain a été rejoint par huit autres couples, dont quatre français. Si son travail avait suscité quelques doutes après le passage des vingt premiers concurrents, le chef de piste francilien a une nouvelle fois assuré l’essentiel, signant le ratio parfait d’un quart de qualifiés pour le barrage. Son tour s’est finalement avéré très juste, ne mettant jamais les chevaux trop à l’effort, mais leur demandant, ainsi qu’à leurs pilotes, de garder de l’énergie jusqu’au bout. D’ailleurs, les derniers obstacles, dont une ligne formée d’un vertical et d’un double oxer-vertical, placée en entrée/sortie de piste, a d’ailleurs surpris plus d’un concurrent.

Première à s’élancer dans le barrage, Laura Kraut, à qui la piste de l’écurie du Golfe de Saint-Tropez sourit généralement, ne peut empêcher la faute: quatre points pour la seule amazone de cette finale. Simon Delestre et Dexter Fontenis, plus rapides encore, renversent deux barres. Dans un tempo plus posé, sans doute dicté par les parcours fautifs de ses prédécesseurs, Philippe Leoni, médaillé de bronze du dernier Championnat de France Pro Élite, a lui aussi lâché quatre points en selle sur Miss Marie van’t Winnenhof. Pas de double sans-faute non plus pour l’Allemand David Will, pénalisé de treize points, dont un refus, sur My Prins van Dorperheide. Ni pour l’Irlandais Trevor Breen et Highland President, sortis de piste avec quatre points.

Nicolas Delmotte signe le premier barrage vierge avec Gravity LCH, qui disputait là son premier CSI 5* après avoir concouru sous les selles de Philippe Léoni et Mégane Moissonnier. Déjà victorieux d’un Grand Prix de ce niveau à l’Hubside Jumping, en 2021 sur Ilex VP, le Nordiste prend la tête, mais pas pour longtemps. Autre vainqueur d’un Grand Prix 5* à Grimaud, le Normand d’adoption Edward Levy, auteur hier d’une magnifique victoire, avait résolument la gnaque. Aux commandes de son expérimenté Uno de Cerisy, il vole aisément la place du leader à son compatriote. Une pole position qu’il ne conserve lui aussi que quelques minutes puisque l’Irlandais Billy Twomey se montre encore rapide sur Chat Botte ED. Incroyable deuxième partie de barrage, palpitant dénouement pour le premier des deux Grands Prix 5* du Fall Tour!



“Valou ne renverse plus une seule barre”, Julien Gonin

Le Brésilien Eduardo Menezes ne démérite pas sur H5 Elvaro, mais accuse une barre à terre. La victoire peut-elle alors revenir à un Français, en l’occurrence à Julien Gonin, dernier à s’élancer en selle sur sa fidèle Valou du Lys? Bingo! Le Rhônalpin signe le double sans-faute avec la manière, finissant plus d’une seconde devant Twomey. “Il s’agit de ma première victoire dans un Grand Prix 5*: je suis heureux, ça y est, c’est fait (rire)! Je suis surtout heureux de l’évolution de Valou du Lys. Nous revenons de loin, elle et moi. Il y a quatre ans, quand nous avons commencé tout en bas de l’échelle, il faut se souvenir qu’elle était très difficile avec son cavalier: elle refusait les cérémonies de remise des prix, elle ne voulait pas sauter les bidets, elle détestait tout ce qui était bleu. Petit à petit, j’ai réussi à la faire positiver et elle est désormais une super jument. On l’a vu à La Baule, à Dublin cette semaine à Grimaud: elle ne renverse plus une seule barre. Elle est incroyable! Le tour initial de ce Grand Prix était assez costaud, mais j’avais pour projet, ce que j’ai réussi à faire, de partir immédiatement dans un ‘régime moteur’ un peu élevé. J’ai gardé cetempo jusqu’au bout. Dans le barrage, je partais en dernier et le chronomètre de référence était sérieux. Naturellement, Valou est plutôt du genre ultra lent. Il nous a également fallu travailler énormément ce point: nous sortons très souvent en extérieur pour de bons galops. Elle adore ça, et personne aux écuries ne souhaite nous suivre tellement nous allons vite. Tout ce travail a vraiment payé: c’est en extérieur, à la campagne, qu’elle a appris cette vitesse. Et désormais, et même si ce n’est pas trop académique, je place mes épaules légèrement en avant, elle connaît le code et accélère. Je me souviens que lorsque nous avons commencé elle et moi à 1,45m, j’avais l’impression d’aller à fond, mais nous ne terminions que douzièmes: la vitesse n’était clairement pas son truc. C’est donc super, vraiment super, de constater cette évolution. Place désormais aux préparatifs pour la Coupe du monde Longines de Lyon, fin octobre. J’irai la préparer à Saint-Lô et cette victoire ici nous rend confiant: c’est presque insolent pour les autres cavaliers d’entendre ça après notre victoire ici, en outdoor, mais Valou est encore meilleure à l’intérieur (rire).”

“Cette première semaine en 5* pour l’Hubside Fall Tour est un grand succès sportif et je tiens à chaleureusement féliciter Julien Gonin, qui a porté haut, aujourd’hui, les couleurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui m’est chère et qui a vu naître l’aventure Hubside Jumping, au haras des Grillons de Ratières, près de Valence. Il nous a fait vibrer, tout comme les neuf autres barragistes à qui je souhaite tout autant de succès dans le prochain Grand Prix 5* que nous aurons le plaisir d’accueillir dans deux semaines”, conclut Sadri Fegaier, président-fondateur de l’Hubside Jumping, cavalier également engagé dans le CSI 5*, neuvième vendredi à 1,50m avec Manchester van’t Paradijs. Les meilleurs cavaliers au monde ont désormais rendez-vous à Grimaud du 6 au 9 octobre. 

Les résultats
Tous les parcours de l’Hubside Jumping sont à revoir sur GRANDPRIX.tv

Revivez le barrage gagnant de Julien Gonin et Valou du Lys, commenté par Kamel Boudra et Michel Robert