David Will célèbre le plaisir des cavaliers de retrouver le Maroc

Après deux années blanches, le Morocco Royal Tour reprends ses droits à Tétouan avec un CSI 4*-W. Première épreuve comptant pour le classement mondial Longines des cavaliers, la vitesse à 1,45m qualificative pour le Grand Prix est revenue à David Will cet après-midi. Associé à Mexico, l’Allemand a été le seul à boucler le parcours en moins 72’’. Pour l’Égypte, Mouda Zeyada a suivi au classement avec Katia et moins d’une seconde de retard. Le Néerlandais Niels Kersten a complété le trio de tête avec Toppy.



La piste de Tétouan, dans les superbes installations de la Garde royale marocaine est tout simplement magique avec son décor, ce fortin d’entrée aux tours crénelées, ces palmiers majestueux, ces tribunes de pierre d’une magnifique architecture et ce public qui les remplit généreusement dès la fermeture des bureaux. Une ambiance unique qui donne au sport une dimension particulière. Et côté sport, après une journée “round d’observation” hier, on passait aujourd’hui aux choses sérieuses, notamment dans le CSI 4* avec l’épreuve qualificative pour le Grand Prix dominical. Une épreuve “éliminatoire” devrait-on plutôt dire car sur les cinquante-trois candidats, treize ne seront pas au départ de l’épreuve reine, comptant pour la ligue arabe de la Coupe du monde. La dure loi du sport.

“Gérer” une telle épreuve n’est pas chose facile entre l’envie de la gagner et la crainte d’une faute de trop qui pourrait signifier l’élimination pour le Grand Prix. Surtout lorsqu’on ouvre l’épreuve comme ce fut le cas de la Luciana Diniz: “On ne sait pas s’il faut aller vite ou pas car on n’a aucun repère. Ce n’est pas évident de choisir le bon rythme, mais l’essentiel est assuré. Je partirai dans le Grand Prix.” C’était la rentrée internationale de la cavalière, sous ses nouvelles couleurs brésiliennes, et celle de son cheval Vertigo du Désert depuis les Jeux olympiques de Tokyo où ils défendaient encore le drapeau portugais. “C’était une décision de cœur, une décision intuitive: je tenais à terminer ma carrière pour mon pays d’origine et j’espère porter la veste de la Seleção aux Jeux olympiques de Paris. En attendant, je suis tellement heureuse d’être ici. Quel beau concours. Merci aux organisateurs de m’avoir invitée.”



“J’ai mis les gaz d’entrée”, David Will

L’Allemand David Will, sûr de son cheval Mexico, a joué la gagne, remportant cette qualificative à 1,45m avec grosse seconde d’avance sur l’inattendu Égyptien Mouda Zeyada. “J’ai pris ce risque de gagner car je savais que même avec une faute, cela suffirait encore pour être qualifié pour le Grand Prix. J’ai mis les gaz d’entrée car je savais qu’il y avait d’autres cavaliers très rapides qui allaient venir après moi. C’était risqué, mais cela a marché.” Découvrant le Morocco Royal Tour et Tétouan, le numéro trente mondial ne regrette pas le voyage. “C’est super ici. C’est vraiment formidable pour les chevaux et cavaliers. Tout est organisé à la perfection. Ce stade est magnifique, il y a beaucoup de public et l’ambiance était déjà énorme aujourd’hui. C’est vraiment un bonheur d’être ici.”

L’Égyptien Mouda Zeyada s’est classé deuxième avec Katia pour moins d’une seconde de retard. Le Néerlandais Niels Kersten a complété le trio de tête avec Toppy. Le meilleur Français, Simon Delestre, s’est classé cinquième avec Amelusina R 51. Charles-Henri Fermé a fini neuvième grâce à un sans-faute sur Bellini Dufaure de L. Jeanne Sadran, Émeric George et Olivier Perreau ont eux aussi fini sans faute sur Dexter de Kerglenn, Diesel GP du Bois Madame et GL Events Dorai d’Aiguilly. Quatre points pour Charles Berthol et Can Tho d’Aunou, huit pour Guillaume Batillat et Come on di Gisors

Quatre épreuves sont au programme demain, dont un Winning Round en nocturne.

Les résultats

Toutes les épreuves de Morocco Royal Tour sont retransmises en direct sur ClipMyHorse.tv