Le winning round d’El Jadida sourit à Emanuele Gaudiano

Souvent très à son aise lors des différentes étapes du Morocco Royal Tour, Emanuele Gaudiano l’a une nouvelle fois prouvé en fin d’après-midi en remportant l’épreuve à 1,50m avec winning round du CSI 4*-W d’El Jadida avec Crack Balou. L’Italien a devancé Elian Baumann et Bart Clarys, qui montaient Little Lumpi E et Geste van de Vihta.



Déjà vainqueur à deux reprises à Tétouan avec Chaccart PS, Emanuele Gaudiano a remis cela à El Jadida aujourd’hui, mais cette fois dans une épreuve majeure du seul CSI 4*-W indoor du Morocco Royal Tour. Il n’était pas nécessaire d’être sans-faute pour accéder au winning round de la compétition la plus importante de la journée, dans laquelle les barres s’élevaient à 1,50m. En effet, dix cavaliers étaient invités à s’élancer dans le second acte alors que cinq couples seulement avaient conclu le parcours initial avec un score vierge de toute pénalité. D’ailleurs, le cavalier de Crack Balou lui-même avait écopé de quatre points lors de son premier passage.

Cependant, le Transalpin a su profiter du format de l’épreuve et réaliser le sans-faute le plus rapide du second acte pour s’octroyer la victoire aux rênes de son fils de Balou du Reventon. “Il fallait aller très vite aujourd’hui dans ce ‘barrage’, a-t-il déclaré Emanuele après sa victoire. Mon cheval a vraiment très bien sauté et ce n’était pas évident de sortir vainqueur de cette manche gagnante. J’espère que cela ira aussi bien demain dans le Grand Prix.”



Quatre couples dans un mouchoir de poche

Au final, les quatre premiers cavaliers du classement se tiennent dans un peu plus d’une seconde et l’ensemble du public d’El Jadida a bien cru au succès du Suisse Elian Bauman, qui n’a échoué qu’à trois quarts de seconde de la tête avec Little Lumpi E. Le Belge Bart Clarys, lui, n’est pas passé loin d’un doublé après sa victoire dans l’épreuve à 1,40m disputée plus tôt dans la journée, mais il a finalement dû se contenter de la troisième place aux côtés de Geste van de Vihta. Lui aussi a profité du format de cette compétition où les compteurs étaient remis à zéro en seconde manche, puisqu’il avait écopé de quatre points lors de son premier passage. “C’était un parcours très technique, ce qui explique les nombreuses fautes, a-t-il dit. Il n’y avait pas tant de chevaux que cela au départ, d'où le petit nombre de sans-faute, qui m’a permis d’atteindre la seconde manche.”

Côté français, Jeanne Sadran et Emeric George ont tous les deux écopé de huit points sur le parcours initial pour terminer dix-huit et dix-neuvième sur Unforgettable Damvil et Duo du Ru. Simon Delestre, quant à lui, a préféré jeter l’éponge avant de rallier la ligne d’arrivée en compagnie de Tinka’s Hero.

Résultats complets
Toutes les épreuves du CSI 4*-W d’El Jadida sont à retrouver sur ClipMyHorse.tv