Abdelkebir Ouaddar parachève le triomphe marocain au Morocco Royal Tour

Au mérite d’une seconde manche ébouriffante, Abdelkebir Ouaddar a remporté le Grand Prix CSI 4*-W d’El Jadida, cet après-midi au Maroc. En selle sur Istanbull van het Ooievaarshof, déjà vainqueur du Grand Prix CSI 4*-W de Tétouan il y a deux semaines, le héros de l’équitation maghrébine a électrisé les tribune du Salon du cheval de la cité côtière, devançant Simon Delestre, deuxième avec I Amelusina R 51, et l’Allemand David Will, troisième avec Zaccorado Blue.



Du Morocco Royal Tour (MRT), chaque étape a sa personnalité. À El Jadida, les cavaliers ont la chance d’évoluer sur une grande piste intérieur dans un décor de lumières et de parures bleues qui caractérise cette halle à l’atmosphère si particulière. Comme lors des plus grands concours européens, celle-ci est pleine à craquer lors des grandes épreuves, et notamment du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, support d’une étape de la ligue arabe de la Coupe du monde, qui s’est disputé cet après-midi. Dans cette ambiance, toute victoire marocaine produit un effet bœuf. Et lorsqu’Abdelkebir Ouaddar sort le grand jeu, c’est de la folie! Kebir était déjà populaire… mais alors là! Cet après-midi, il a signé sa cinquième victoire dans ce cru 2022 du MRT et sa deuxième dans un Grands Prix CSI 4*-W, après celui de Tétouan il y a deux semaines avec le même Istanbull van het Ooievaarshof… et la première de sa carrière à El Jadida.



Mais revenons au départ de l’histoire. Au menu de la première manche, treize obstacles et seize efforts, dont les inévitables triple et double, qui se suivaient dans cet ordre, séparées par un virage devant l’entrée de piste, 420 m, trente-neuf prétendants représentant onze nations dont dix Marocains et un Égyptien pour la Coupe du monde et dix places en seconde manche. Le temps imparti de 72’’ fut un petit handicap pour la Brésilienne Luciana Diniz, qui a concédé deux points avec son excellent Vertigo du Désert, et la Toulousaine Jean Sadran, pénalisée d’un point avec Dexter de Kerglenn, sans leur fermer la porte d’une seconde manche à laquelle elles ont accédé en compagnie de cinq couples ayant réussi un sans-faute dans le temps, dont le futur vainqueur, et trois paires ayant écopé de quatre points.



“Je dis mille mercis à Istanbull”

Après les préliminaires, Niklaus Schurtenberger a signé le premier double-sans faute sur Quincassi dans un temps que l’Allemand David Will a aussitôt amélioré en selle sur Zaccorado Blue. Simon Delestre, qui l’a battu de quelques centièmes avec I Amelusina R 51, pensait avoir la victoire en poche à voir son poing levé, mais il avait peut-être oublié que le Maroc avait un héros. La suite, c’est Kebir lui-même qui la raconte: “Je n’ai pas de mots… Cette victoire, je la dédie aux Marocains et à Sa Majesté, dont j’ai tellement besoin pour réussir cette carrière sportive. Ce Grand Prix, je l’ai gagné à la loyale, parce que dans cette seconde manche, il y avait de très grands cavaliers comme Luciana Diniz, Jérôme Guery, David Will ou encore Simon Delestre. Je suis vraiment très fier. Istanbull m’a donné tout ce que je lui ai demandé. C’était peut-être un peu fou, mais il a répondu présent. Je dois remercier ici toute mon équipe, dont Marcel Rozier, qui a su me communiquer cette envie de gagner. Et je dis mille mercis à Istanbull, à qui je vais donner des vacances qu’il a amplement méritées.” Cette course folle de trois cents mètres, Kebir l’a remportée avec 2’’53 d’avance sur Simon. Un authentique exploit, sous la pression de son public, qui le lance idéalement vers la finale de la Coupe du monde, prévue en avril 2023 à Omaha.

Le Marocain a pu mesurer son incoyable popularité à domicile.

Le Marocain a pu mesurer son incoyable popularité à domicile.

© Adèle Renauldon/RB Presse



Outre les performances de Simon Delestre, mentionnons le parcours à neuf points du troisième dernier Français en lice, Émeric George, associé à Diesel GP du Bois Madame. Après l’ultime tour d’honneur de ce cru 2022, mené par le héros de l’équitation marocaine, il faudra patiemment attendre un an avant de retrouver le Morocco Royal Tour, du 5 octobre 2023 à Tétouan au 22 octobre à El Jadida, en passant bien sûr par le CSIO de Rabat, du 13 au 16.

Les résultats

Tous les parcours du Morocco Royal Tour sont à revoir sur ClipMyHorse.tv