Ils racontent leurs Grands Prix de Lyon

Devenu l’un des rendez-vous sportifs les plus attendus de l’année, le CHI Longines d’Equita Lyon vit sa vingt-septième édition du 26 au 30 octobre 2022. Sa compétition phare, le Grand Prix international de saut d’obstacles, est lui vieux de quinze ans, ayant été ajouté au programme en 2005. Entre chiffres clés et récit de son histoire, plusieurs acteurs du monde du jumping reviennent sur différentes éditions de cette épreuve palpitante.



PHOTO À DROITE. En 2005, le Suisse Markus Fuchs et Granie 5 (ex-Rosella, Westph, Gonfaron x Ramiro’s Son) avaient ouvert le palmarès international de Lyon, remportant un Grand Prix alors labellisé CSI 4*. “J’avais gagné devant plusieurs cavaliers suisses (Steve Guerdat avec Isovlas Jus des Fontaines, troisièmes, Grégoire Oberson avec Cartoflex Gazelle de Beauval, quatrièmes, et Daniel Etter avec Hermine d’Auzay, cinquièmes, ndlr). L’année suivante, en 2006, je me souviens que j’ai failli signer un doublé mais j’ai fauté sur le dernier obstacle au barrage avec La Toya III (BWP, Fortuin Z x Notaris)! Lyon est directement devenu l’un des meilleurs concour...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe