“Même si j’ai beaucoup d’ambition, j’ai toujours fait passer le bien-être de mes chevaux avant tout”, Nayel Nassar (2/2)

Trente-deuxième au classement mondial Longines d’octobre, Nayel Nassar a atteint l’élite mondiale du saut d’obstacles à tout juste trente et un ans. Fils de deux architectes millionnaires, marié depuis octobre 2021 avec Jennifer, l’héritière de Bill Gates, l’Égyptien est pourtant tout sauf un parvenu. Travailleur, passionné, intelligent, et, à en écouter tous ceux qui l’ont côtoyé dans sa jeunesse, naturellement doué à cheval, le sympathique et bel homme entend poursuivre son ascension jusqu’au sommet d’un sport qui l’a totalement séduit.



Une première aux Jeux équestres mondiaux de Normandie

La première partie de cet article est disponible ici.Grâce à ses gains en concours, que ses parents acceptent de lui laisser intégralement, Nayel investit dans de jeunes chevaux, ce qui lui permet d’agrandir son piquet, toujours composé de Vangelis et Lordan. Grâce à ce dernier notamment, il accumule à nouveau de bons résultats sur le circuit de la Coupe du monde. Deuxième à Vancouver, victorieux à Del Mar, dixième à Sacramento, quatrième à Del Mar, septième à Burbank, cinquième et huitième à Thermal, il est encore qualifié pour la finale indoor, cette fois-ci organisée à Lyon, en avril 2014. Il conclut à une hono...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe