Nayel Nassar et El Conde brillent dans la nuit canadienne

Hier soir, Nayel Nassar a remporté avec El Conde une épreuve de vitesse à 1,50m disputée dans le cadre du CSI 5*-W de Toronto. Sur la piste du concours canadien, qui se tient au cœur du centième salon royal hivernal de l’agriculture de la ville, l’Égyptien a devancé le double champion olympique étasunien McLain Ward et le Suisse Beat Mändli, en selle sur Lezaro et Chartraine Pré Noir.



Dix-neuf couples ont affronté hier le tracé mis en place par le Canadien Michel Vaillancourt pour l’épreuve majeure de la journée au CSI 5*-W de Toronto. Septième à entrer en piste, le médaillé olympique et vainqueur de la finale de la Coupe du monde 2007, Beat Mändli, a été le premier à trouver la clef du parcours. En selle sur Chartraine Pré Noir (Kannan x Corrado I), une Selle Français de dix ans née chez Nicolas Martin dont la grand-mère, Farandol III (SF, Trésor de Cheux x Skyliner, ps), a produit les très bons Quorioso Pré Noir (SF, Kannan) et Norman Pré Noir (SF, Carthago), l’Helvète a franchi la ligne d’arrivée en 56”70. Quelques minutes plus tard, c'est Nayel Nassar, dont GRANDPRIX a tout récemment dressé le portrait, qui a produit un effort flamboyant pour couper les cellules sans aucune pénalité et en 53”54 avec El Conde (sBs, Loro Piana Filou de Muze x Final Shot). Ce hongre de onze ans est né chez le champion du monde Philippe Lejeune et le père de sa mère n’est autre… qu’un poney Connemara!

Le champion olympique brésilien Rodrigo Pessoa avec Quality FZ (MIPAAF, Quintender x Berlin) et la jeune superstar canadienne Sam Walker avec Angelika Hero (Z, Aganix du Seigneur x Carthago Z) ont également réussi à réaliser le parcours parfait, mais ils ont accusé plus de cinq secondes de retard sur la tête, terminant ainsi quatrième et cinquième. Dernier à partir, l'Américain McLain Ward a donné des frissons aux gradins bondés de Toronto en compagnie de Lezaro (Old, Böckmann's Lord Pezi x Landadel), onze ans, qu’il ne présente en compétition internationale que depuis début septembre. Le couple a finalement arrêté le chronomètre en 54”05, synonymes de deuxième rang final.



“Avec El Conde, nous nous sommes très bien entendus dès le départ”, Nayel Nassar

“Michel (Vaillancourt, ndlr) a été dur avec nous aujourd'hui en dessinant des virages à plus de 180°”, s’est exprimé Nayel Nassar, qui n’avait encore jamais pris part au concours de Toronto. “En plus de cela, nous avions des verticaux très hauts et délicats à sauter. Il est toujours très difficile de conserver un bon rythme de galop dans une arène comme celle-ci, surtout lorsque vous essayez d’aller le plus vite possible. Il fallait donc trouver l'équilibre entre la vitesse et la précision.”

“C'est vraiment mon type de cheval”, a ensuite déclaré le cavalier à propos d'El Conde, avec lequel il a déjà accumulé de nombreux classements jusqu’à 1,55m depuis son arrivée sous sa selle en février dernier. “Nous nous sommes très bien entendus dès le départ. Il est petit, rapide et a beaucoup de sang. Il est toujours à la recherche du prochain obstacle. C'est un combattant dans tous les sens du terme. C'est un type formidable.”

“Concourir ici est incroyable, s’est également réjoui l’époux de Jennifer Gates. Je n'ai pas de mots. Ce sont les événements de ce type qui vous motivent vraiment en tant que cavalier et vous obligent à vous investir un peu plus, et les chevaux ressentent aussi la pression. Ce genre d'atmosphère fait ressortir d'eux le meilleur, surtout lorsqu’ils sont déjà bons. Ils savent que c’est le moment de se montrer à la hauteur de l'événement quand le public est nombreux comme c’est le cas ici, et El Conde l'a bien compris et a été à la hauteur ce soir.”

Résultats complets
Toutes les épreuves du CSI 5*-W de Toronto sont à voir ou à revoir sur ClipMyHorse.tv