Remportée par les Valkenswaard United, la demi-finale de la Super Cup rebat les cartes à Prague

Après le quart de finale remporté par les Panthères de Paris jeudi, la demi-finale de la Super Cup de la Global Champions League tenue hier soir a considérablement rebattu les cartes en vue de l’ultime confrontation prévue demain dans l’arène ultra-moderne de Prague. Seulement sixième le premier jour, le collectif Valkenswaard United s’est imposé, porté par les sans-faute de Marcus Ehning et Andre Thieme. Plusieurs équipes parmi les favorites de ces Plays-offs ont, quant à elles, échoué à obtenir leur ticket pour la grande finale. 



S’il était sans doute un peu moins corsé que celui de l’an passé, où le meilleur score collectif enregistré dans la demi-finale de la Super Cup avait été de dix-sept points (!), le parcours à1,60m monté hier soir par Uliano Vezzani était tout de même très sélectif. Comme l’année dernière, six couples seulement sur les trente-six au départ ont ainsi réussi à quitter la piste en laissant toutes les barres sur leurs taquets, et certaines paires parmi les meilleures au monde ont écopé de scores inhabituels, à commencer par les jumeaux Nicola et Olivier Philippaerts. Pénalisés de huit et douze points avec Katanga vh Dingeshof (BWP, Cardento x Tornedo FCS) et H&M Legend of Love (DSP, Landzauber x Corgraf), les Belges, qui avaient été impériaux l’an passé à Prague, auraient tout de même pu prétendre à la finale si leur coéquipier, Peder Fredricson, avait trouvé la clef du sans-faute, puisque la dernière équipe qualifiée l’a été avec un total de vingt points. Cependant, cela ne s'est pas produit, puisque le Suédois, qui n’enchaîne plus les performances comme par le passé, a écopé de douze points aux rênes de Catch Me Not S (SWB, Cardento x Ramiro’s Son). Deuxièmes de la saison régulière de la Global Champions League, les Coeurs de Stockholm, que ces trois cavaliers représentaient, ont donc été écartés de la finale de la Super Cup qui aura lieu demain.



La meilleure équipe de la saison qualifiée sur le fil

Le quadruple champion olympique Ludger Beerbaum a réalisé la meilleure performance de son équipe hier soir en ne commettant qu'une faute.

Le quadruple champion olympique Ludger Beerbaum a réalisé la meilleure performance de son équipe hier soir en ne commettant qu'une faute.

© Sportfot

Il a bien failli en être de même pour les Aigles de Berlin, qui ont été les meilleurs au classement général du circuit cette saison. Représenté par le Kaiser Ludger Beerbaum - qui ne prendra d’ailleurs pas le départ du Super Grand Prix ce soir - ainsi que ses disciples Philipp Weishaupt et Eoin McMahon, en selle sur Mila (OS, Monte Bellini x Linton), Coby (Han, Contagio x Escudo) et Chakra (Holst, Casall x Quidam de Revel), le collectif a en effet fait partie des trois ayant écopé de vingt points hier soir, et n’a obtenu sa sixième place en demi-finale que grâce à une avance de quarante et un centièmes de seconde sur les Panthères de Paris. Pourtant vainqueures du quart de finale disputé jeudi, celles-ci se sont donc vues écartées de l’ultime confrontation dominicale, pour laquelle six tickets étaient en jeu, après que Gregory Wathelet et Nevados S (PZHK, Calvados Z x Romulado) ont commis trois fautes et Harrie Smolders ainsi que Ben Maher, une chacun sur Dolinn (KWPN, Cardento x Lux) et Monaco N.O.P. (Holst, Cassini II x Contender). Confiant pour la suite du week-end malgré le scénario connu par son escouade hier, Philipp Weishaupt a déclaré que les Aigles de Berlin prenaient “la Global Champions League très sérieusement.” “Les épreuves par équipes sont au-dessus de tout, et [...] la compétition de dimanche est le but que nous avons poursuivi toute l’année. [...] Nous y engagerons les trois meilleurs chevaux que nous ayons.”

Lors de la finale, ils seront opposés à cinq autres équipes, à commencer par celle des Valkenswaard United, sortis grands vainqueurs hier soir en étant les seuls à terminer l’épreuve avec quatre points seulement au compteur. Pouvant compter sur deux sans-faute réalisés par le maître allemand Marcus Ehning et son puissant Priam du Roset (CH, Plot Blue x Tanael du Serein) ainsi que les champions d’Europe en titre, Andre Thieme et DSP Chakaria (DSP, Chap I x Askari), le collectif n’a vu son total alourdi que par la faute commise par le légendaire John Whitaker, auteur d’un parcours parfait la veille en compagnie du même Equine America Unick du Francport (SF, Zandor Z x Helios de la Cour II).

Avec la géniale DSP Chakaria, Andre Thieme a largement contribué à la victoire des Valkenswaard United en réalisant un sans-faute.

Avec la géniale DSP Chakaria, Andre Thieme a largement contribué à la victoire des Valkenswaard United en réalisant un sans-faute.

© Sportfot



Madrid In Motion et les Celtiques de Miami en forme

Déjà autrices d'un sans-faute lors du quart de finale de jeudi, Angelica Augustsson et Kalinka van de Nachtegaele ont réitéré hier soir.

Déjà autrices d'un sans-faute lors du quart de finale de jeudi, Angelica Augustsson et Kalinka van de Nachtegaele ont réitéré hier soir.

© Sportfot

L'équipe la plus régulière lors des deux premières manches de cette édition 2022 de la Super Cup a été Madrid In Motion, qui l’a remportée en 2018. Hier soir, comme jeudi, la très en forme Suédoise Angelica Augustsson Zanotelli a livré un parcours parfait aux rênes de son atypique Kalinka van de Nachtegaele (BWP, Epleaser van’t Heike x Cicero Z van Paemel). Entre le quart de finale et la demi-finale, ses coéquipiers Jack Whitaker et Eduardo Alvarez Aznar ont par contre échangé leurs scores: après un clear round, le jeune Britannique a en effet concédé huit points sur Q Paravatti N (ESH, Quality Time TN x Indoctro), tandis que l’Espagnol a passé la ligne d’arrivée sans-faute lors de son second passage associé à Bentley de Sury (SF, Sunday de Riverland x Calvaro).

Outre cette escouade ayant totalisé huit points à deux reprises, les Celtiques de Miami se sont également montrés constants, mais à douze points, ce qui leur a offert la quatrième place le premier soir et la troisième hier, où Michael G. Duffy a réalisé un parcours parfait avec Clitschko 17 (Han, Christian x Check In). En finale, les Cygnes de Shangai et les Lions de Shangai auront également leur chance, ce qui ne sera pas le cas des Gladiateurs de Rome et des Pirates de St Tropez, seules équipes où des Tricolores étaient au départ. Engagée dans le premier collectif et ouvreuse de la compétition d’hier soir, Nina Mallevaey n’a pu éviter trois fautes associée à Cartier SR (Holst, Canturenter x Cassini I), tandis qu’Oliver Robert en a accumulé quatre aux rênes de Vango du Mas Garnier (SF, Cornet Obolensky x Quidam de Revel).

Résultats complets