Passionnément Genève : Patrice Delaveau et le surdoué Lacrimoso, combinaison gagnante en 2012

Il y a dix ans presque jour pour jour, Patrice Delaveau étai devenu le deuxième – et toujours dernier! – Français à inscrire son nom au palmarès de la Coupe de Genève, sur la piste de Palexpo. Une épreuve inédite puisqu'à l'exception du numéro, les parcours ne sont composés que de combinaisons et d’un incontournable quadruple. Revivez cette victoire dans le cadre d'une série d’articles, illustrés de vidéos, consacrés aux plus belles victoires françaises dans l'un histoire récente du CHI de Genève, dont l’édition 2022 est programmée du 7 au 11 décembre à Palexpo.



Patrice Delaveau et son prodigieux bai brun lors de la remise des prix, en 2012.

Patrice Delaveau et son prodigieux bai brun lors de la remise des prix, en 2012.

© Scoopdyga

En 2012, dix ans après Michel Robert, alors associé à Galet d’Auzay, Patrice Delaveau a été le deuxième cavalier Français de l’histoire du CHI de Genève à s’imposer dans l’incontournable Coupe de Genève, aussi connue sous le nom de “l’épreuve des combinaisons”. Une épreuve importante qui se tient à chaque fois le samedi de ce grand rendez-vous hivernal.

Ce 6 décembre 2012, Patrice Delaveau avait misé sur son jeune espoir de seulement huit ans, Lacrimoso 3*HDC, pour affronter cette épreuve réputée difficile, dans laquelle une poignée des cavaliers avaient misés sur leurs meilleurs chevaux. Lors du premier tour, Lacrimoso 3*HDC ne s’était pas montré impressionné par les quatre doubles et surtout l’original quadruple, obstacle signature de cette épreuve. 

Qualifié pour le barrage grâce à un remarquable sans-faute, le très agile bai brun par Landjunge a fini par se révéler encore un peu plus dans un deuxième tour mené tambour battant et cette fois composé d’un seul double et d’obstacles isolés. Passant sous la barre des trente secondes, le protégé du haras des Coudrettes s’était alors montré imbattable, signant sa première victoire internationale sur l’une des plus belles pistes du monde. À ses trousses, le redoutable AD Ashleigh Drossel Dan d’Alvaro de Miranda, lauréat de l’étape de la Coupe du monde sur la même piste l’année précédente, avait conclu son barrage avec deux secondes de moins. En fauchant l’ultime obstacle, il avait toutefois laissé filer la victoire à la France. 

Par la suite, le prodige et le Normand ont mené quinze tours d’honneur supplémentaires dont quatre Grands Prix, avant que le Holsteiner ne quitte le haut niveau pour des raisons de santé en 2017, à treize ans. 

L’édition 2022 du CHI de Genève est programmée du 7 au 11 décembre à Palexpo. La billetterie est ouverte.