Les sélections pour l’étape inaugurale de la Ligue des nations ont été dévoilées

Alors que la nouvelle série de la Ligue des nations Longines, une version revue des traditionnelles Coupes des nations, s’apprête à être lancée pour la toute première fois le 11 février à Abou Dabi, la liste des cavaliers qui y prendront part a été dévoilée. Pour l’occasion, la Suède a envoyé ses cadors et la France pourra compter sur des cavaliers d’expérience.



La toute première étape de la série des Ligues des nations Longines, nouvelle formule du glorieux circuit des Coupes des nations, approche à grands pas. Le 11 février à Abou Dabi, dix des meilleures nations au monde seront sur place afin de s’imposer dans l’acte inaugural de ce rendez-vous. Parmi elles, toutes n’ont pas envoyé l’artillerie lourde. 

Classée meilleure nation au monde sur la base des points accumulés au classement mondial par ses six meilleurs athlètes, dont un de moins de vingt-cinq ans, l’Irlande aura l’avantage d’être la dernière à entrer en piste. Le quatuor à la veste verte sera composé de Michael Pender, Richard Howley, Mark McAuley et Denis Lynch. Nation hôte de la compétition mais n’étant pas en lice pour une qualification pour la finale barcelonaise, les Émirats Arabes Unis auront la lourde tâche d’ouvrir le bal. 

Sur la base de la hiérarchie évoquée précédemment, le Brésil sera le deuxième pays à prendre part à la compétition, suivi de la Suède, la Belgique, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, la Suisse, l’Allemagne, la France, les États-Unis, puis l’Irlande, qui fermera donc la marche. 

Du côté du règlement, lors de la première manche, l’un des quatre couples de chaque nation s’élancera dans l’une des rotations. Les trois meilleurs scores seront alors comptabilisés. Nouvelle subtilité, sur un parcours identique, la seconde manche sera réservée à trois cavaliers par nation, le choix étant à la discrétion du chef d’équipe. Cela ne laissera plus aucun droit à l’erreur car tous les scores seront comptabilisés. En cas d'égalité à l'issue du deuxième round, un barrage opposera un seul cavalier représentant chaque équipe.



La Suède fait figure de favorite, la Suisse se passe de ses piliers

L’étape inaugurale de ce rendez-vous a attiré un plateau de stars, particulièrement en ce qui concerne la Suède, championne olympique, du monde et d’Europe en titre. Henrik Ankarcrona a choisi pour l’occasion de compter sur le numéro un mondial Henrik von Eckermann, mais aussi sur deux de ses prédécesseurs et multimédaillés Peder Fredricson et Rolf-Göran Bengtsson, ainsi que sur Wilma Hellström, actrice de la médaille collective décrochée à Milan l’été dernier. Avec un tel quatuor, le drapeau bleu et jaune figure parmi les nations favorites.  

Côté français, Henk Nooren a choisi de faire confiance à Roger-Yves Bost sur Delph de Denat*HDC, l’un de ses deux grands espoirs olympiques. Il comptera également sur Olivier Robert avec Iglesias DV, auteurs d’un double zéro à Hickstead l’été passé, et Olivier Perreau avec l’une des révélations de la saison 2023, Dorai d’Aiguilly GL*Events, huitième des Européens à dix ans. Kevin Staut sera aussi de la partie avec Beau de Laubry, quatrième le week-end passé dans l’étape de la Coupe du monde Longines de Leipzig

Qualifié pour les Jeux olympiques de Paris 2024 grâce à la médaille de bronze obtenue aux Jeux panaméricains de Santiago du Chili, le Brésil fera confiance à l’ancienne membre de l'équipe portugaise Luciana Diniz ainsi que Marlon Módolo Zanotelli, Yuri Mansur et Luiz Felipe de Azevedo Filho.

Médaillé de bronze par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo, Grégory Wathelet défendra quant à lui la Belgique aux côtés de Koen Vereecke et Wilm Vermeir, auteurs de formidables performances ces dernières saisons mais de championnats d’Europe décevants avec Kasanova de la Pomme et Iq van het Steentje. L’équipe sera complétée par Abdel Saïd, qui représente le Plat Pays depuis fin 2021 après des différends avec la fédération égyptienne. 

Le drapeau britannique sera porté par une équipe jeune composée de Skye Higgin, Joseph Stockdale ainsi que Donald et Jack Whitaker. L’Allemagne, tenante du titre de la série, alignera le double médaillé de bronze olympique par équipes et ancien champion d’Europe et vainqueur de la Coupe du monde Christian Ahlmann, Jörne Sprehe et les médaillés d'argent par équipes des Européens de 2021 David Will et Christian Kukuk. 

Pour les Pays-Bas, Kim Emmen, Loewie Joppen et Leopold van Asten seront épaulés par Jur Vrieling, médaillé d’or par équipes aux Mondiaux de 2014. Côté suisse, le nouveau chef d’équipe Peter van der Waaij a choisi de se passer de ses piliers Steve Guerdat et Martin Fuchs. Il comptera cette fois sur Janika Sprunger, Barbara Schnieper, Elian Baumann, ainsi que le très capé Pius Schwizer.

L'équipe des États-Unis sera représentée par Alise Oken, Callie Schott, Hannah Selleck et Aaron Vale, et le pays hôte espère un bon résultat de sa sélection composée d’Abdullah Mohd Al Marri, Omar Abdul Aziz Al Marzooqi, Abdullah Humaid Al Muhairi et Ali Hamad Al Kirbi.

Pour rappel, la série se déroulera sur trois continents en quatre étapes. Après Abou Dabi (Émirats Arabes Unis) le 11 février, le circuit prendra la route d’Ocala (États-Unis) en mars puis de Saint-Gall (Suisse) et Rotterdam (Pays-Bas) en juin. Comme depuis 2012, la finale se tiendra à Barcelone, en d’octobre. En Espagne, les huit meilleures nations s’affronteront pour le titre. Pour rappel, chaque étape sera dotée de 700.000 euros et la finale mettra 1.600.000 euros en jeu.

Les épreuves seront à suivre en direct et en intégralité sur ClipMyHorse.tv

La liste complète des engagés



Retrouvez OLIVIER PERREAU en vidéos sur
Retrouvez GL EVENTS DORAI D'AIGUILLY en vidéos sur