CSI 3* Thermal : Conor Swail récidive avec Theo 160

Il est définitivement l’Homme du moment outre-Atlantique. Alors qu’il vient d’intégrer le Top 20 mondial, Conor Swail continue d’empiler les victoires dans les épreuves comptant pour le classement mondial Longines. Pouvant compter sur cinq chevaux très compétitifs, dont l’excellent Selle Français Vital Chance*de la Roque, l’Irlandais vient d’ajouter un vingtième succès à son tableau de chasse de l’année. En selle sur Theo 160, le pilote s’est imposé dans l’épreuve majeure du samedi 6 novembre, au CSI 3* de Thermal. Déjà victorieux la veille avec une autre monture, Conor Swail a doublé la mise, terminant en tête d’un barrage n’ayant réuni que trois couples ! 

J’ai récupéré Theo 160 en février et j'en possède la moitié avec Nicola Philippaerts. Il appartenait à la famille Philippaerts et je l’ai vu en Europe. Nous avons un peu parlé de faire quelque chose ensemble et j'ai fini par leur en acheter la moitié. Il est très rustique et a du bon sang - il est gentil et léger au sol, a une bonne technique. Il a tout ce que l'on attend d'un bon sauteur d'obstacle, c'est donc ce qui m'a attiré chez lui. Il est très inexpérimenté à ce niveau. Il a commencé par faire quelques épreuves de 1,30m/1,35m avec moi. Lorsqu'il est arrivé à Tryon en juin, nous avons commencé à faire les 1,40m/1,45m. Tout ce que je lui demande de faire, il le fait et il essaie. Il est courageux et respectueux. Il est encore un peu vert ; la maniabilité doit probablement s'améliorer un peu, mais en attendant, nous sommes capables de bien sauter. Il a remporté plusieurs classements au cours des derniers mois, il est donc un excellent complément pour moi”, s’est réjoui l’heureux lauréat. “Je pense qu'il a très bien sauté [au barrage]. J'ai fait un bon demi-tour après le deux en direction du double de verticaux. J'aurais peut-être pu en faire une foulée de moins sur le dernier oxer, mais je suis resté sur les huit foulées de l'avant-dernier et sur les sept foulées du dernier. Heureusement, j'étais juste devant, mais je pense qu'il a bien sauté. Il va faire le Grand Prix demain (dimanche 7 novembre, ndlr). C'est un peu gros pour lui, mais nous sommes ici et c'est une bonne éducation pour lui. Il a sa semaine de repos la semaine prochaine, donc je pense que nous allons tenter le coup.

Dans cette épreuve, qui n’a regroupé que quatorze duos, le Holsteiner de neuf ans a coupé la ligne d’arrivée en 37”77. Avec son pilote irlandais, le véloce bai a pris l’avantage sur la Canadienne Lisa Carlsen, seule autre double sans-faute de la journée. La quinquagénaire a pu compter sur sa Selle Français, Atena de l’Ermitage, née chez Marie-Christine et Paul Brocart, dans le Nord. La paire féminine a achevé son second parcours en 38”38 et a enregistré son deuxième Top 2 à ce niveau. Dernier qualifié pour la finale au chronomètre, le Suédois Mattias Ekeroth a vu ses rêves de victoire s’envoler après avoir concédé deux fautes sur Haydee M.

Les résultats complets ici.