CSI 2* Oliva : Emilio Bicocchi écrit son nom en haut de l’affiche

Pour sa troisième slave de compétitions, le Mediterranean Equestrian Tour (MET) d’Oliva a vu l’Italie triomphé dans le Grand Prix 2* à 1,45m, dimanche 28 novembre. Comptant parmi les seize des soixante-huit engagés qualifiés pour un barrage fleuve, Emilio Bicocchi a mis l’Espagne à sa botte avec Rondine Del Terricio, une jument de dix ans. 

Première à revenir en piste pour affronter le tracé raccourci concocté par l’Autrichien Franz Madi, l’Allemande Kendra Claricia Brinkop a établi la norme avec Nector vd Bisschop, en signant une ultime prestation en 40”28. Ce temps lui a finalement permis d’accrocher la cinquième place. Emilio Bicocchi a pris les virages les plus serrés sur Rondine Del Terricio pour enregistrer le temps le plus rapide du jour : 36”66. La Selle Italienne a remporté la plus belle victoire de sa carrière et a repoussé l’Irlandais Richard Howley au deuxième rang avec l’excellent Arlo de Blondel (37”14). L’Allemand Marcel Marshall a complété le trio de tête sur Extra Song (38”97), juste devant le Tricolore Nicolas Deseuzes, encore double sans-faute avec son excellente Feyah, qu’il destine à courir des Grands Prix 3*. Pour rappel, la paire s’était emparée du Grand Prix 2* d’Equita Lyon, à la fin du mois dernier

La stratégie était simple, car Richard Howley était vraiment, vraiment, rapide”, a déclaré Emilio Bicocchi après sa victoire. “J'ai essayé dès le début d'être plus rapide si possible, et à la fin, c'était suffisant. Je pense que le chef de piste a très bien construit chaque épreuve depuis le début du concours. C'était intéressant à monter et c'était bien pour les chevaux de progresser dans les niveaux. Dans le premier tour aujourd'hui, les fautes sont arrivées un peu partout et cela signifie aussi que le chef de piste a fait un bon travail.” Rondine Del Terricio, fille de Tinka’s Boy, évolue avec son cavalier depuis de nombreuses années. “Elle a remporté le championnat d'Italie dans trois catégories d'âge, à six, sept et huit ans. Elle est vraiment compétitive. Cette année est la première saison où elle commence à sauter les épreuves Grand Prix et j'espère que c'est la première de nombreuses autres victoires. C'est un cheval très facile. Dans sa tête, elle est vraiment bien ; elle veut toujours aider son cavalier. J'ai l'impression qu'elle peut sauter de très grandes épreuves ; j'espère sauter quelques Coupes des nations avec elle l'année prochaine.

Si Wilfrid Prud Homme, Harold Boisset, Charlotte Leoni et Benjamin Robert ont concédé une faute dans l’acte initial et n’ont, ainsi, pas pu obtenir de classement, trois de leurs compatriotes se sont joints à Nicolas Deseuzes dans le haut du tableau final. Tenu à l’écart de la finale au chronomètre pour un point de temps dépassé avec Atlantys by Wisbecq, Aldrick Cheronnet a terminé dix-septième. Treize et quatrozième, Guillaume Foutrier et Jules Orsolini ne sont pas parvenus à aligner deux parcours parfaits avec Chartraine Pré Noir et Charlotte 198. Avec cinq et huit points, Robinson Maupiler, Soline Aubry et Gilles Willemann ont dû se contenter d’un unique parcours dans ce Grand Prix, tout comme Stanislas de Malet. De leur côté, Charles Henri Ferme et Agathe Vacher ne sont pas parvenus à aller au bout du premier tracé du jour.

Les résultats complets ici. 

Ne manquez pas le Black Friday GRANDPRIX !
Jusqu’à -30% de réduction sur les abonnements à GRANDPRIX Magazine, GRANDPRIX.tv et GRANDPRIX.info

Rendez vous vite sur https://abo.grandprix.info