CSI 2* Oliva : Karel Cox devance Gudrun Patteet et Steve Guerdat

Après les deux victoires de la fusée Julien Épaillard, les Belges ont pris leur revanche à Oliva. Dans l’épreuve majeure du CSI 2* samedi 15 janvier, Karel Cox a été le meilleur des cinquante-quatre pilotes au départ. Ce dernier a déjoué tous les pièges du parcours initial puis du barrage, dont les barres s’élevaient à 1,45m. Le représentant du Plat-Pays avait préparé pour l’occasion Nueva Epoca de Regor, une jument BWP tout juste âgée de neuf ans et issue d’un croisement entre Nabab de Rêve et une fille de Querlybet Hero. Le duo a achevé sa finale au chronomètre en 37”37, ce qui lui a permis de ravir sa première victoire internationale. Jusque-là, Nueva Epoca de Regor n’avait effectué qu’une poignée de sortie internationale, sous la selle du Belge Tom Verduyn. 

Deuxième, Gudrun Patteet a permis à la Belgique de signer un doublé. L’amazone misait sur Sea Coast Monalisa Van'T Paradijs, une prometteuse descendante de Bamako de Muze. La BWP de dix ans a arrêté le temps en 38”04 et a soufflé le deuxième rang à Steve Guerdat. Le champion suisse a dû se contenter de la troisième position avec Is-Minka, une fille de Mylord Carthago lancée dans le grand bain en décembre dernier à l’occasion du CSI 5*-W de Londres. Tous deux ont achevé leur second parcours en 39”21.

Juste derrière le trio de tête, Guillaume Foutrier a enregistré un nouveau classement en compagnie de Fairness Hero Z. Le Tricolore a terminé double sans-faute et quatrième, grâce à un chrono de 39”50. Si Robinson Maupiler a réussi à se qualifier au barrage, tout comme quinze autres paires, il a laissé tomber une barre lors de son second passage en piste avec Zandor Alpha Z. Le couple est neuvième. Mélanie Lemoine Jondet a laissé échapper trois points de temps dépassé dans l’acte initial avec S&L Motown (ex Cresswell LVP Z), un temps monté par Edward Levy. En concédant quatre points sur Cheyenne d’Auge, Julien Épaillard n’a pas encore réussi à signer un triplé en Espagne. D’ailleurs, le Normand s’est même fait devancer au chronomètre par Katrin Eckermann et sa formidable Chao Lee ! Fanny Guerdat Skalli et Marie Demonte sont elles aussi sorties de piste avec quatre points sur Amitié des Douces et Maxwell Van HD, tandis que Pénélope Leprevost, Marion Skalli et Olivier Robert ont commis deux fautes sur Vérité Une Prince, Caniska et Iglesias D.V. Roger-Yves Bost a alourdi son score d’un point de temps dépassé aux rênes de Bluemuch des Baleines. Enfin, Judith Giguet a connu un parcours plus difficile.

Les résultats complets ici.