Morgan Barbançon Mestre sur le podium du Grand Prix au CDI 4* du Mans

Les couples potentiellement sélectionnables en équipe de France pour les Jeux olympiques de Tokyo se sont donné rendez-vous ce week-end au CDI 4* du Mans. Au Pôle européen du cheval d’Yvré-L’Évêque, le Grand Prix qualificatif pour le Grand Prix Spécial a vu deux couples tricolores passer au-dessus des 70% : Morgan Barbançon Mestre, troisième avec son expérimenté Sir Donnerhall II, juste devant Maxime Collard, qui marque des points avec son fidèle Cupido PB. Comme à Compiègne, la victoire est revenue au Suédois Patrik Kittel et Well Done de la Roche CMF.



Nouvelle victoire pour Patrik Kittel et Well Done de la Roche CMF !

© Les Garennes

Le Pôle européen du cheval d’Yvré-l’Évêque, non loin du Mans, accueille pour la première fois un CDI de niveau 4*. Après une première partie de saison dont le calendrier a été bouleversé par la pandémie de coronavirus et l’épizootie de rhinopneumonie équine, le rendez-vous sarthois a été désigné comme la dernière compétition de sélection pour les couples membres de la liste FFE/JOP Tokyo 2021. Leurs reprises sont scrutées avec attention par les membres du staff fédéral, dont Emmanuelle Schramm-Rossi, directrice technique nationale adjointe en charge du dressage et Jan Bemelmans, entraîneur de l’équipe de France, au cours de cette répétition générale.

Le Grand Prix qualificatif pour le Spécial s’est tenu aujourd’hui et a vu vingt-cinq couples s’affronter. Sur leurs terres, les Français était donc présents en nombre, mais il faut noter la forte concurrence suédoise, avec trois duos médaillés de bronze aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam en 2019. Parmi les favoris pour décrocher une médaille olympique par équipes dans quelques semaines au Japon, les Scandinaves peaufinent leur préparation au Mans après leur victoire dans la Coupe des nations du CDIO 5* de Compiègne, et se payent le luxe de signer un doublé.

Déjà lauréat du Grand Prix en Picardie il y a trois semaines, Patrik Kittel a récidivé avec l’excellente Well Done de la Roche CMF, s’imposant sans aucun conteste avec la moyenne de 76,196%. Quatrième du Grand Prix et cinquième du Spécial lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018, le couple a devancé de plus de trois points Juliette Ramel, associée à Buriel KH (72,783%).



De bonnes partitions pour Morgan Barbançon Mestre et Maxime Collard

Maxime Collard et Cupido PB à Compiègne.

© PSV

Tête de file du dressage tricolore, Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnehall II OLD ont tenu leur rang. Le couple quarante-quatrième mondial, grand absent des Internationaux de France il y a trois semaines, a déroulé une reprise évaluée à 72,674%, dans ses points habituels. L’expérimenté duo, dixième de la finale de la Coupe du monde en 2018 à Paris, termine à une concluante troisième place.

Belle prestation également de Maxime Collard et Cupido PB, membres de l’équipe de France au CDIO 5* de Compiègne et quatrièmes aujourd’hui. Ils ont été crédités de 71,848%, un record personnel pour les deux complices qui passent pour la première fois la barre des 70% en CDI sur ce test.

De retour après une légère blessure qui l’a privé d’une sélection au CDIO 5* de Compiègne, Zo What, partenaire d’Alexandre Ayache, a été crédité d’une moyenne 69,913% pour une dixième place finale. Une note quelque peu décevante au global, puisque trois juges ont évalué le couple à plus de 71%, quand le Néerlandais Eduard de Wolff van Westerrode, juge en M, ne lui a accordé que 65.761%... À noter qu’avec sa seconde monture, Double Dutch, vingtième avec 64,652%, le Sudiste a également été pénalisé par ce même juge, qui l’a évalué à 61,522%, tandis que le pourcentage le plus élevé, 67,174%, lui a été décerné par le Belge Olivier Smeets.

Malheureusement forfait à Compiègne, les championnes de France Pro Élite en titre, Anne-Sophie Serre et Actuelle de Massa ont fait leur retour sur les rectangles. En quête d’une première sélection commune en grand championnat, la Provençale et sa Lusitanienne de onze ans ont rencontré des difficultés en toute fin d’épreuve, récoltant des notes comprises entre 1 et 5,5 pour le dernier piaffer ainsi que la transition passage-piaffer suivante. Finalement, le duo a dû se contenter d’une moyenne de 69,109% et du treizième rang. 

Concernant les autres couples repérés par la FFE en vue de l’échéance olympique, on mentionnera la quatorzième place d’Isabelle Pinto aux rênes de La Gesse Hot Chocolat vd Kwaplas (68,848%), tandis qu’Arnaud Serre a quitté le rectangle avec 67,392%, en selle sur Vistoso de Massa. Si le trot allongé, l’un des passages ou encore la transition au galop n’ont pas convaincu les juges, tous deux ont néanmoins obtenu un beau 9 sur une pirouette au galop.

Les couples ont désormais rendez-vous dimanche pour le Grand Prix Spécial, qui viendra conclure un week-end crucial dans la Sarthe.

Les résultats ici