“Les règles du pentathlon moderne doivent changer au plus vite”, Ingmar de Vos

De dimanche à mercredi prochain, Ingmar de Vos vivra sa septième assemblée générale de la Fédération équestre internationale dans son costume de président, poste auquel il avait été élu en décembre 2014. Cet automne, le Belge a accordé un long entretien à GRANDPRIX, répondant à de nombreuses questions ayant trait au sport et à sa gouvernance. Dans ce second épisode, il parle des championnats d’Europe Longines de Riesenbeck, du classement mondial Longines, de para-dressage, de voltige et des dotations en concours complet et dressage, mais aussi des graves atteintes au bien-être animal constatées en pentathlon moderne et en endurance.



Après avoir vécu des Jeux olympiques dont nombre d’entre eux continuent à contester la formule sportive, cavaliers, propriétaires et sélectionneurs ont unanimement salué les championnats d’Europe Longines de saut d’obstacles de Riesenbeck, parfaitement organisés en un temps record par les équipes de Ludger Beerbaum et disputés selon le format classique des championnats, avec une Chasse, une Coupe des nations opposant des équipes de quatre couples, une finale individuelle en deux manches et un score qui évolue d’épreuve en épreuve? N’est-ce pas la plus juste façon de récompenser les meilleurs athlètes?Il n’y a pas d’unanimité &agrav...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe