À Stockholm, Jessica von Bredow-Werndl et Dalera se subliment une fois de plus

Après s’être essayée au saut d’obstacles la veille, dans une épreuve de divertissement, l’Allemande Jessica von Bredow-Werndl a retrouvé sa discipline habituelle. Juchée sur son incroyable TSF Dalera BB, qui n’a tout simplement rien raté cette saison, l’Allemande s’est offert une victoire supplémentaire. Aux titres olympiques et européens de la paire, s’ajoute désormais un succès dans le Grand Prix du Top Ten de dressage. Tout aussi en forme, la Danoise Cathrine Dufour s’est emparée du deuxième rang avec Bohemian, devant le Finlandais Henri Ruoste et son surprenant Kontestro DB.



Exit Isabell Werth. La reine du dressage cette saison, c’est bien elle. La souriante Jessica von Bredow-Werndl s’est offert une nouvelle victoire, samedi 27 novembre, au CDI 5* de Stockholm. En compagnie de sa sublime TSF Dalera BB, l’amazone s’est sublimée, offrant au public une reprise somptueuse de légèreté et de délicatesse. Prête à en découdre après ses médailles d’or, récoltées à Tokyo aux Jeux olympiques, puis à Hagen aux championnats d’Europe Longines de Hagen, la baie n’a pourtant pas débuté sa reprise idéalement. En effet, la Trakehner de quatorze ans n’a pas réussi à contenir son énergie sur son premier arrêt. “Dalera était vraiment en feu ! Ce n’était pas simple de la gérer au début, mais de mouvement en mouvement, elle a gagné en confiance”, a analysé Jessica von Bredow-Werndl en sortie de piste. “Elle était super. Il n’y a pas eu de fausse note, à l’exception de notre entrée, où elle ne voulait pas tenir en place. Ensuite, le reste de la reprise n’a fait que s’améliorer. Je suis très fière, surtout après notre saison extérieure. Il s’agissait de notre premier indoor de la saison, et du premier concours de Dalera depuis les Européens, où le public était beaucoup plus loin de la piste qu’ici. [...] Elle était très excitée aujourd’hui, mais je sens qu’elle adore être vue. Elle veut se montrer, c’est une vraie diva ! Je suis ravie et je suis déjà impatiente à l’idée de présenter notre Freestyle demain. Dalera est prêt, et moi aussi.

Grâce à leur reprise à l’harmonie parfaite et une impression de facilité déconcertante, les deux complices ont obtenu 83,435%, de loin la meilleure note du jour. Dans le détail, la paire féminine a récolté quinze fois la note de 10/10, pour son piaffer d’école, ses transitions vers le passage, ainsi que son arrêt final. Seul le premier arrêt, ainsi que le pas rassemblé ont fait baisser leur moyenne générale, en raison de plusieurs 5/10 donné par les cinq juges présents autour du rectangle. Les spectateurs se sont également enthousiasmés pour la performance du duo, dans une arène épurée, dotée d’un immense écran géant, mais très plaisante.



Les deux meilleures mondiales vont valoir leur rang

Comme à l’accoutumée, Stockholm est le support du Top Ten de dressage. Inspiré de l’épreuve éponyme, courue à Genève, en décembre, pour les cavaliers de saut d’obstacles, ce format regroupe les dix meilleurs cavaliers du classement mondial Longines… ou presque, Isabell Werth, Charlotte Dujardin, Carl Hester, Edward Gal ou encore les Américains Steffen Peters et Sabine Schut-Kery ayant décliné l’invitation. Finalement, la hiérarchie mondiale a été respectée puisque Jessica von Bredow-Werndl point au premier rang, juste devant… Cathrine Dufour, deuxième aujourd’hui. 

L’amazone danoise, récompensée elle aussi lors des deux derniers grands championnats par trois médailles de bronze - deux individuelles et une collective – et une d’argent en solitaire, présentait son génial Bohemian, relève de l’attachant Atterupgaards Cassidy. La paire a été récompensée par une moyenne de 79,196%. Grâce à une reprise consistante, tous deux ont pu prendre la deuxième marche du podium. “Bohemian a été super aujourd’hui. Ce n’était peut-être pas notre meilleur Grand Prix, mais je suis très heureuse de la façon dont il s’est détendu en piste”, a réagi Cathrine Dufour. “La saison a été bien remplie pour lui, alors nous ne l’avons pas sollicité à son maximum. Je peux lui en demander un peu plus. Aujourd’hui était un début, et j’espère pouvoir donner plus demain.

Associé à son surprenant mais régulier Kontestro DB, élevé pour le saut d’obstacles, le Finlandais Henri Ruoste a obtenu la troisième position du Grand Prix. Remarqué l’an dernier en Europe, mais aussi lors du CDI d’Al Shaquab, le BWP était passé à côté de ses Jeux olympiques. Au Japon, il avait obtenu seulement 64,674%, une note loin de ses scores habituels. Le tir a depuis été rectifié et le couple a été récompensé par 77,152%. Cela leur a permis de supplanter le Suédois Patrik Kittel, associé au jeune Touchdown (76,957%), le Néerlandais Hans Peter Minderhoud sur Glock’s Dream Boy NOP (76,543%) et la Danoise Carina Cassøe Krüth aux rênes de Heiline's Danciera (76,282%). Charlotte Fry, Therese Nilshagen, Dinja van Liere et Jennie Larsson ont fermé la marche.

Les résultats complets ici.

Ne manquez pas le Black Friday GRANDPRIX !
Jusqu’à -30% de réduction sur les abonnements à GRANDPRIX Magazine, GRANDPRIX.tv et GRANDPRIX.info
Rendez vous vite sur https://abo.grandprix.info