Sous les lumières de Wellington, Philipp Weishaupt rafle son premier Grand Prix 5* au WEF

Une nuit pittoresque du sud de la Floride a servi de décor au rendez-vous majeur de la cinquième semaine du Winter Equestrian Festival (WEF) de Wellington. Le premier Grand Prix 5* de la saison, doté de plus de 400.000 dollars, a vu Philipp Weishaupt, nouveau venu au WEF, s’imposer aux rênes de Coby 8.  L’Allemand a supplanté l’Irlandais Conor Swail, associé à Count Me In, ainsi que le jeune prodige américain Brian Moggre, qui présentait l’excellent Balou du Reventon (ex Cornet’s Balou).



Conor Swail et Count Me In ne sont pas passés loin d'une nouvelle victoire.

Conor Swail et Count Me In ne sont pas passés loin d'une nouvelle victoire.

© Sportfot

Quarante des meilleurs athlètes de saut d'obstacles du monde, dont les médaillés des derniers Jeux olympiques de Tokyo Ben Maher, McLain Ward, Laura Kraut et Jessica Springsteen, se sont présentés pour affronter le subtil tracé dessiné par le Britannique Kelvin Bywater, samedi 12 février en soirée. Sous les lumières de Wellington, le premier Grand Prix 5* de la saison joué au Winter Equestrian Festival (WEF) a réservé une belle bataille aux participants.  L'Allemand Daniel Deusser a été le premier à signer un sans-faute aux rênes de son fidèle Scuderia 1918 Tobago (Z, Tangelo van de Zuuthoeve x Mr Blue). Le couple a rapidement été rejoint par l’Égyptien Nayel Nassar, puis le Canadien Mario Deslauriers, qui ont assuré un barrage au public, qui a placé un record historique de fréquentation au Palm Beach Equestrian Center (PBIEC). À l’issue de la première manche, huit cavaliers, représentant sept nations différentes, se sont qualifiés pour une finale au chronomètre. L’Italien Lorenzo de Luca, l’Irlandais Conor Swail, la Suédoise Petronella Andersson ainsi que l’Américain Brian Moggre et l’Allemand Philipp Weishaupt ont ainsi complété la liste des heureux qualifiés. 

Premier à revenir en piste, Daniel Deusser a pris tous les risques. Auteur d’un parcours incroyablement efficace, l’Allemand des écuries Stephex a renversé l’ultime obstacle sur son passage. Malgré son chronomètre de 38”5, l’ancien numéro un mondial a dû se contenter du cinquième rang final. Mario Deslauriers a été le premier à réaliser un double clear round avec Bardolina 2 (Holst, Clarimo x Landos). Le temps du couple, fixé à 45”16 lui a octroyé une quatrième place. 

La bataille est montée d’un cran lorsque Conor Swail est entré dans l’arène. L’Irlandais, actuel numéro neuf mondial, est sur un nuage depuis plusieurs mois. Sans son génial Vital Chance*de la Roque, vainqueur la semaine passée d’un Grand Prix 3*, le redoutable pilote a présenté une autre monture tout aussi performante, Count Me In (Hann, Count Grannus x Sherlock Holmes). Lauréat d’une étape de la Coupe du monde, à Fort Worth en décembre dernier, le bai s’est finalement incliné, terminant deuxième en 41”42. En effet, Philipp Weishaupt n’a pas tardé à battre le chronomètre fixé par le couple, grâce à l’agile Coby 8 (Hann, Contagio x Escudo 19). En coupant la ligne d’arrivée en 40”96, la paire s’est assurée une nouvelle victoire en Grand Prix 5*, sa première au WEF de Wellington.

Brian Moggre et son Balou du Reventon ont terminé troisième du Grand Prix.

Brian Moggre et son Balou du Reventon ont terminé troisième du Grand Prix.

© Sportfot



“Nous avons tous beaucoup de chance que Daniel Deusser ait péché sur le dernier saut”, Philipp Weishaupt

“Je sais à quel point mon cheval est rapide, et après de nombreuses années d'expérience, je sais à quel point je dois aller vite pour battre le temps”, a expliqué Philipp Weishaupt. “Cela dit, je pense que nous avons tous beaucoup de chance que Daniel Deusser ait péché sur le dernier saut, car sinon, la partie aurait été terminée pour nous tous. [...] Concourir ici, c'est un peu comme être à la maison en Europe en fait. J'ai l'impression que tous mes collègues de là-bas sont arrivés ici aussi, et il n'est définitivement pas plus facile de gagner ici que chez nous. Nous avons vu un sport incroyable ce soir, et l'atmosphère ici est stupéfiante. Vous sentez toute la foule derrière vous. Ce qui rend ce public spécial, c'est qu'il est très proche des chevaux. Ils crient parfois ‘Whoa, whoa’ parce qu'ils voient une distance avant que vous ne la voyiez.”

Deuxième avec Count Me In, quinze ans, Conor Swail s’est satisfait de son résultat. “C'était son premier départ en 2022, j'étais donc un peu hésitant à l'idée qu'il entre directement dans le 5*”, a expliqué le cavalier. “Il a sauté incroyablement bien, et en ce qui concerne le barrage, je pense que si je devais le refaire, j'aurais fait un meilleur travail. Je suis ravi du cheval, et c'est évidemment un résultat fantastique. Kelvin [Bywater] a construit un très beau parcours aujourd'hui. Il a posé suffisamment de questions sans rendre les choses super difficiles. [...] Le classement [mondial] est un sous-produit de la régularité, et c'est ce que je vise. J'ai un excellent groupe de chevaux en ce moment, et ils me donnent de grandes chances de bien faire, ce dont je profite.”

Le jeune prodige Brian Moggre, associé à son complice Balou du Reventon (ex Cornet’s Balou, OS, Cornet Obolensky x Continue), a complété le trio de tête en 41”58, offrant un beau classement à son public. “Quelle belle façon de commencer la saison pour Balou et moi”, s’est réjoui le jeune États-unien. “C'était notre première compétition 5* depuis l'automne dernier, donc cela nous a vraiment ouvert les yeux. Dès que j'ai sauté le premier saut, je me suis mis en marche et je me suis dit : ‘Oh, c'est parti’. [...] J'étais très nerveux lorsque je me suis associé à lui au début, mais maintenant je lui fais tellement confiance et j'aime à penser qu'il a la même confiance en moi. Je le connais tellement mieux maintenant ; je n'étais pas sûr de savoir où il serait ce soir après avoir eu une longue pause, mais il se sentait fantastiquement bien, alors, je me suis dit que je pourrais aussi bien tenter le coup au barrage.” Après ses nombreux succès en Europe, dont une victoire dans la Coupe des nations du mythique CHIO d’Aix-la-Chapelle, une deuxième place dans le Grand Prix et une victoire au CSIO 5* de Sopot, la paire semble en marche pour rééditer ses performances en 2022. 

Aucun Français n’était au départ de cette épreuve.

Les résultats complets ici.