McLain Ward et Catoki remettent le couvert à Wellington

La neuvième semaine de compétition suit son cours à Wellington, dans les installations du Palm Beach Equestrian Center (PBIEC). Comme souvent en Floride, McLain Ward a eu le dernier mot. En selle sur son fidèle Catoki, l’Américain a remporté une deuxième victoire au Winter Equestrian Festival (WEF). Le couple a devancé deux Irlandais : le très en forme Bertram Allen, juché sur Emmylou, et son compatriote Darragh Kenny sur Gouvernante VDL.



La compétition se poursuit au WEF de Wellington. Cette semaine, le vaste complexe floridien accueille un nouveau CSI 5*. Après la victoire de Kent Farrington la veille, l’Amérique a de nouveau régné, vendredi 11 mars. En effet, McLain Ward s’est imposé avec son fidèle Catoki (Westph, Catoki x Caretello B). Le couple a devancé ses soixante-sept poursuivants en milieu d’après-midi, dans une épreuve de vitesse à 1,45m. Face au parcours imaginé par l’Irlandais Alan Wade, les deux complices n’ont pas tremblé et ont effacé toutes les difficultés en 57”15. 

“Catoki a été incroyable cette saison, et je pense qu'il a gagné quelque chose presque chaque fois que nous l'avons présenté en piste”, a analysé McLain Ward. “Ici, à Wellington, nous voyons vraiment le meilleur du saut d’obstacles 5*, en raison du niveau de compétition.  Les meilleurs cavaliers du monde ont afflué parce que l'Amérique est ouverte et que les gens peuvent concourir, ce qui a considérablement relevé le niveau. Je pense qu'Alan [Wade] a fait un excellent travail avec le parcours d'aujourd'hui, et j'ai juste essayé d'aller vite mais de prendre un moment quand il le fallait et de faire confiance à sa vitesse.” 

Particulièrement singulier, Catoki passe ses journées au paddock et n’est jamais monté… sauf pour les compétitions ! “C’est un pur accroc à l’adrénaline”, explique l’heureux lauréat. “J’ai connu Catoki lorsqu’il était avec un cavalier du New Jersey. Nous pensions qu’il pouvait vraiment être compétitif. Nous avons dû apprendre à le connaître un peu, parce qu’il est certainement différent des autres. Mais une fois que nous l’avons fait, il est devenu une machine à gagner.” Vainqueur du Grand Prix inaugural du WEF, le bai a ajouté une nouvelle victoire à son palmarès, déjà bien rempli !

Avant l’entrée en piste du redoutable duo, Bertram Allen semblait tenir une nouvelle victoire. Le jeune Irlandais, lauréat de trois Grands Prix consécutifs outre-Atlantique est passé à un rien d’ajouter un nouveau succès à son palmarès. En selle sur Emmylou (BE/SIES, Billy Mexico x Lupin Z), une monture de dix ans vue jusqu’en septembre avec la famille Gulliksen, le pilote a arrêté le temps en 57”69. Un chronomètre largement suffisant pour doubler un autre représentant du Trèfle, Darragh Kenny. Ce dernier a terminé troisième sur Gouvernante VDL (KWPN, Bacardi VDL x Stakkato), l’une des rares descendantes de l’exceptionnel et ancien partenaire de Janika Sprunger, Bacardi VDL. Le couple a enregistré un chronomètre de 59”19.

Au départ de l’épreuve avec Alpha de Ternoire (SF, Kashmir van’t Schuttershof x Olisco), Marie Hécart, seule représentante française engagée, a concédé une faute.

Les résultats complets ici.