“De Beauville, on disait qu’il était sympa mais que le crack était Casque Bleu”, Jean-Sébastien Ochin (2/2)

Jouissant d’une filière d’élevage renommée mais aussi de circuits de formation de haute qualité, la France est reconnue pour son savoir-faire en matière de production de chevaux de sport. Ainsi, nombreux sont les athlètes équins brillant sous couleurs étrangères à être passés en France pour effectuer leur formation. Focus sur quelques stars de saut d’obstacles qui ont fait leurs gammes en France avant de briller sous d’autres drapeaux…



La première partie de cet article est à retrouver ici.PHOTO À DROITE. Formé par Ferguson Burt à quatre et cinq ans, Coquin de Coquerie (Z, Consul Dl Vie Z x Fergar Mail), depuis renommé Hello Vincent, déroule une très belle carrière avec l’Écossais Scott Brash. “J’ai toujours senti que Coquin était un cheval exceptionnel. Dès le début, même s’il était un peu timide, il était incroyable. Il montrait une véritable aisance à bouger et à sauter; tout était déjà là. En plus, il avait une bonne tête, donc tout semblait vraiment facile pour lui. C’est comme s’il était né pou...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe